Tous les articles

Aujourd’hui est la journée internationale des maladies rares. C’est aussi le dernier jour pour contribuer à ma donation à l’Écheveau Solidaire en achetant le patron du bonnet Mélusine car pendant le mois de février 2020, tous les bénéfices générés à travers la vente de ce patron seront reversés pour aider la recherche contre la dysplasie fibreuse. ✨Le patron est disponible sur Ravelry et dans ma boutique. Si vous n’êtes pas intéressés par ce patron mais que vous souhaitez malgré tout aider la recherche contre la Dysplasie Fibreuse, vous pouvez faire un don en adhérant à l’association MASFD.

J’ai découvert l’initiative #therarestitch à travers un article de blog de Ravelry, lorsque je travaillais sur ce patron : inclure une maille de couleur différente sur vos tricots pour attirer l’attention et faire parler des maladies rares. Évidemment je l’ai de suite intégré à mon prototype ! Et j’ai utilisé la laine de mon prototype précédent pour rebroder ma laine. Connaissiez-vous cette initiative ?

Vous souhaitez être tenu au courant de la sortie de mes prochains patrons?

Si vous souhaitez être tenu au courant par courriel lorsque je publierai des patrons et profiter d’une réduction exclusive aux membres de la Nichée du Tisserin, inscrivez-vous ci-dessous !

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Un des premiers livres de tricot que j’ai acheté était Chaussettes & Cie publié aux Editions de Saxe (ISBN: 978-2-7565-0735-4). Tricoter des chaussettes me faisait alors un peu peur mais je me sentais d’humeur aventurière et surtout prête à relever ce nouveau défi.

A propos du livre

Ce livre inclut 22 patrons, dont 18 chaussettes tricotées et 4 chaussons crochetés. Toutes les chaussettes sont tricotées du haut vers le bas, avec seulement quelques exceptions de montages provisoire en haut de la jambe qui sont par la suite enlevés pour monter les côtes du bas vers le haut. Les différents patrons ont des motifs en jeux de texture, de la dentelle, des torsades et/ou du jacquard. Ce sont principalement des chaussettes de hauteur classique, à mi-mollet, mais une des paires propose une hauteur aux genoux.

Le livre inclut des instructions détaillées avec des pas à pas en photos sur le tricot des talons à bande (sans rangs raccourcis), du grafting des orteils, et trois différents talons en rangs raccourcis. Des explications courtes sur comment réaliser un talon après-coup sont également incluses et utilisées dans certains des modèles.

Le livre fait  25,7 x 0,9 x 21,1 cm, ce qui le rend presque carré. Sa couverture est en carton souple, avec une jaquette de couverture imprimée supplémentaire. Il est publié aux Editions de Saxe et coûtait 17.5€ lorsque je l’ai acheté (moins maintenant, surtout si vous passez par Amazon).

Mon opinion

Disons le tout de suite, ce livre n’est clairement pas destiné aux débutants en chaussettes contrairement à ce que l’on pourrait croire. Si vous êtes comme moi et que vous aimez relever des défis pendant que vous tricotez ET que vous savez déjà comment tricoter en rond, vous pouvez vous lancer dedans. Les patrons sont vraiment succincts, et même avec tous les tutoriels en photos, j’ai eu du mal à réaliser mon premier talon à rangs raccourcis en suivant leurs instructions.

Les patrons sont principalement basés sur les diagrammes et les schémas décrivant l’intégralité de la chaussette. Le texte du patron en lui-même n’est constitué que de quelques phrases pour chaque étape. Si vous avez déjà tricoté des chaussettes auparavant, vous ne serez pas perdue car leurs constructions sont assez basiques. Mais je ne le conseillerai pas à des débutants en chaussettes, aussi jolies que soient celles incluses dans ce livre.

Ma deuxième grosse critique de ce livre est à propos des tailles. Je fais un petit 39 avec le pied assez fin, ce qui ne m’a pas posé de problème mais qui aurait facilement pu. Car les patrons de ce livre ne sont disponibles qu’en une seule largeur de pieds ! Ils sont supposés correspondre à des tailles 35-37 et le seul conseil pour les adapter à votre taille est résumé dans ces quelques lignes :

Les chaussettes tricotées sont élastiques, il faut donc les tricoter plus petites que leur taille réelle (note: ce avec quoi je suis totalement d’accord), et augmenter ou réduire les tours entre le talon et la pointe pour ajuster la taille. Chaussettes & Cie, p.28

Et c’est là ou je ne suis plus d’accord, ce n’est pas au tricoteur de calculer tous les détails de la mise à taille de ses chaussettes ! Et c’est bien pour ça que je propose plusieurs tailles dans mes patrons. Une taille 35 n’aura sans aucun doute pas la même circonférence de pieds qu’une taille 47 !

D’un autre côté, les chaussettes présentées dans ce livre sont très jolies. Je veux à peu près toutes me les faire un jour, tout spécialement celles avec des torsades ou du jacquard. Elles sont délicates, simples mais avec un petit truc en plus qui les rendent malgré tout spéciales, et certaines combinent même plusieurs techniques (comme la dentelle et le jacquard).

Je me suis tricoté la paire O il y a quelques années, je l’ai beaucoup aimé et portée. Elle était effectivement un peu serrée pour moi et s’est usée plus rapidement que certaines autres (mais pour être totalement honnête, je n’avais pas utilisé une laine très adaptée aux chaussettes non plus). Mais j’ai beaucoup aimé la tricoter et c’est surtout celle qui m’a fait tomber amoureuse du tricot des chaussettes (tout comme ce livre)!

Le mot de la fin

L’un dans l’autre, c’est un bon livre si vous avez des pieds fins et si vous avez déjà tricoté des chaussettes. Je ne le recommanderais pas pour commencer votre première paire, mais si vous vous sentez l’âme d’une aventurière et que vous êtes prête à défaire en cas d’erreur, qui suis-je pour vous refuser le plaisir de tricoter des chaussettes après tout ! 🧦

Avez-vous acheté ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous d’autres livres consacrés aux chaussettes dans votre librairie ?

 

Liens Utiles

Chaussettes & Cie est disponible :

  • sur Amazon ici (14.13 €)
  • sur la Fnac ici (25 €)

* Cet article contient des liens affiliés. Cela veut dire que je peux recevoir une petite commission si vous achetez des produits après avoir cliqué sur ces liens mais cela ne vous coûte absolument rien. La promesse que je vous fait ici est de ne pas poster de lien vers des produits que je n'aurai pas personnellement aimé. 

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Je crois que mes petits ciseaux Fiskars sont un des outils que j’ai depuis le plus longtemps. Cela semblait donc juste de commencer la nouvelle version de ces articles par eux. La housse en tissu que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous a été fabriquée par ma nounou, cela vous donne une bonne idée de quand ils peuvent dater ! J’ai depuis acheté plusieurs autres paires de ciseaux Fiskars (tous en orange Fiskars cette fois-ci). Sont-ils aussi pointus et coupants que tout le monde le dit ? Valent-ils leur réputation et leur prix ? C’est parti pour un Crash-Test qui dure depuis plus de 25 ans !

A propos de la marque

Fiskars a été créé en 1649, en Finlande, et était à la base une forge avec un haut fourneau. En 1832, une coutellerie a été ajoutée à l’entreprise dans le but de produire des couteaux, des fourchettes, et ce qui allait devenir les ciseaux les plus connus du monde. Après la seconde guerre mondiale, l’entreprise s’est reformée et transformée pour réussir à produire à plus grande échelle. En combinant leur expertise dans le travail du métal, leur héritage, et surtout la dernière acquisition du groupe à savoir une usine de plastique, les premiers ciseaux à poignées plastiques ont été produits en 1967. C’était la naissance des ciseaux que nous connaissons et aimons tout (plus d’1 milliard d’exemplaires vendus !)

Les ciseaux à anneaux orange sont l’un des produits les plus célèbres de Fiskars. Mais d’où vient ce choix ?
En 1967, au moment où les premiers modèles sont sur le point d’être fabriqués, le designer souhaite que les ciseaux soient noirs, rouges ou verts. Mais, lorsque le prototype part à la production, le machiniste décide de terminer la couleur orange restant dans sa machine. Les prototypes sont donc fabriqués en 4 couleurs, les modèles orange et noirs remportant le plus grand succès. Il faut choisir. Un vote interne est organisé, et c’est ainsi que naissent les ciseaux à anneaux orange de la marque.

La couleur, Fiskars Orange™, est enregistrée en tant que marque commerciale en Finlande depuis 2003 et aux États-Unis depuis 2007.

[…]

Avec plus d’un milliard de ciseaux vendus depuis leur création en 1967, le design remarquable de nos ciseaux à anneaux orange les rend irremplaçables dans le monde entier.

fiskars.fr

Before each pair leaves the factory, professional « scissors listeners » make sure they produce the right snip sound as the steel blades slice together. (Avant que chaque paire quitte l’usine, un « écouteur de ciseaux » professionnel s’assure que les lames produisent le bon bruit de coupe lorsqu’elles se rejoignent.)

businessinside.fr

Comment je les utilise et mon opinion

Les ciseaux que j’utilise le plus, presque tous les jours à vrai dire, sont les Ciseaux Multi-usages 17cm. J’en ai deux paires, une pour les besoins courants comme le papier ou le plastique et une pour tout ce qui touche au tissu ou à la laine. Pour les différencier, j’ai attaché un petit bout de ruban à mes ciseaux à tissu. Et dis à mon cher et tendre de NE PAS LES UTILISER ou je le maudirai jusqu’à la fin des temps et qu’il devra alors m’en racheter une nouvelle paire immédiatement. Pour le moment je pense que je lui ai assez fait peur comme ça et il respecte la règle d’or de ne les utiliser que pour des choses reliées au tissu ou à la fibre. Les deux paires sont encore presque comme neuves même si je les ai depuis plusieurs années et je n’ai eu aucun besoin de les aiguiser ou d’ajuster la vis de serrage des lames.

J’ai de vraies petites mains, ce qui se solde souvent par des douleurs dans la main si je coupe pendant trop longtemps (par exemple avec les ciseaux de coupe pour le tissu dès qu’ils sont un peu grands). La taille de ces ciseaux est parfaite pour moi, mais également pour mon époux (qui a lui par contre les mains les plus grandes que j’ai jamais vu!). Leurs caractéristiques (selon Fiskars) :

  • Les ciseaux Classic Fiskars aux anneaux orange sont la référence en matière de qualité.
  • Les anneaux moulés ergonomiques au design unique breveté permettent une ergonomie et un confort élevé.
  • Les lames en acier inoxydable de la plus haute qualité sont fabriquées en Finlande, elles sont forgées et trempées à des températures extrêmes durant le processus de fabrication. Elles garantissent une efficacité de coupe durable. Elles sont facettées et affûtées à 60° pour un tranchant de longue durée et une précision de coupe parfaite.
  • Vis pour ajuster les lames en fonction de l’épaisseur des matériaux: améliore la performance de coupe.
  • Pour des découpes quotidiennes sur des matériaux légers : papier, carton léger, tissu, ficelle…
  • Ambidextres.

Mes plus vieux ciseaux sont ces Ciseaux Micro-Tips. Je les aime d’amour. C’est un de mes petits trésors laineux (tout comme un étui à aiguilles à coudre fait par ma mère, une collection de dés familiaux, et un étui à aiguilles à coudre en bois gravé). Ces ciseaux ont été créés tout spécialement pour les travaux précis comme la broderie ou pour découdre à la main. Et laissez mois vous dire qu’ils sont très efficaces dans leur genre. Je n’ai presque jamais besoin d’un Découvit® lorsque je les ai à portée de main ! Pour être un peu plus spécifique, voici comment ils sont présentés par Fiskars :

  • Les anneaux moulés ergonomiques au design unique breveté permettent une ergonomie et un confort élevé.
  • Les lames en acier inoxydable de la plus haute qualité sont fabriquées en Finlande, elles sont forgées et trempées à des températures extrêmes durant le processus de fabrication. Elles garantissent une efficacité de coupe durable. Elles sont facettées et affûtées à 60° pour un tranchant de longue durée et une précision de coupe parfaite.
  • Vis pour ajuster les lames en fonction de l’épaisseur des matériaux: améliore la performance de coupe.
  • Grâce aux nombreux angles d’affûtage, les pointes Micro Tip™ permettent une coupe parfaite pour des besoins minutieux et spécifiques: hardanger, boutonnière et les coins les plus étroits.
  • Lames pointues et fines pour des découpes précises de pièces de patchwork, d’ourlet et papier.
  • Ambidextres.

Après presque 30 ans d’utilisation, ils sont presque comme neufs. Leur pointe ne coupe plus aussi bien que dans les premières années mais je soupçonne que cela est dû à un mauvais serrage de la vis plutôt qu’à une pointe émoussée. Un de ces jours il va falloir que je prenne mon courage à deux mains et que je tente de régler ce problème.

Ma toute dernière acquisition en termes de ciseaux Fiskars est un Coupe-Fil. Je l’ai acheté au départ pour me faciliter la vie lorsque je couds des pièces à la chaîne pour le patchwork. Mais il est depuis devenu un indispensable de ma trousse à tricot. Il se bloque très facilement, ce qui permet de le glisser dans n’importe quel pochon à projet ou trousse à outils sans avoir peur qu’il ne coupe quoi que ce soit. Avec le temps, il est même devenu un peu trop prompt à se bloquer tout seul d’ailleurs. Il suffit que je le pose (même très délicatement) sur une surface plane pour qu’il se bloque. Ce qui est bien. Et prudent. Mais juste un peu énervant et pas très pratique dans certains cas. Selon Fiskars, voici leurs caractéristiques :

  • Les lames en acier inoxydable de la plus haute qualité garantissent une efficacité de coupe durable. Elles sont facettées et affûtées pour un tranchant de longue durée et une précision de coupe parfaite.
  • Ouverture assistée et pointe Micro-Tip™ pour les découpes complexes et précises.
  • Idéal pour tailler les fils effilochés et découdre les points et les ourlets.
  • Coupez les fils au bord du tissu sans risquer d’abîmer ce tissu!
  • Ambidextres.

Le mot de la fin

Je suis sûre que vous avez remarqué combien j’AIME ces ciseaux. Selon moi, ils font très facilement partie des meilleurs ciseaux que j’ai eu la chance de tester. Petite chose à noter tout de même, Fiskars est une marque de confiance en terme de ciseaux et de cutter rotatif (oui, j’en ai également un!), mais leurs massicots ne sont pas de la même qualité malheureusement. Le fil du mien s’est détendu assez rapidement et il est impossible de le re-tendre. Je peux toujours utiliser le massicot en lui-même mais impossible d’avoir une coupe précise. Un peu bête n’est-ce pas ?

* Cet article contient des liens affiliés. Cela veut dire que je peux recevoir une petite commission si vous achetez des produits après avoir cliqué sur ces liens mais cela ne vous coûte absolument rien. La promesse que je vous fait ici est de ne pas poster de lien vers des produits que je n'aurai pas personnellement aimé. 

1 FacebookTwitterPinterestEmail

Je me réjouis de vous annoncer aujourd’hui la publication d’un nouveau patron, , issu d’une collaboration avec Marion de (Vi)Laines ! Nous nous sommes associées pour créer ce patron pour lever des fonds dans le but de combattre la Dysplasie Fibreuse, une maladie génétique rare qui engendre des fractures, des difformités osseuses, des douleurs chroniques et pour laquelle il n’y a actuellement pas de traitement. Pendant le mois de février 2020, tous les bénéfices générés à travers la vente de ce patron seront reversés à l’ (une action de ) pour aider la recherche contre la Dysplasie Fibreuse.

I’m thrilled to announce that I have a new pattern coming out today! This is a collaboration with Marion from (Vi)Laines. We partnered to create the in order to raise money to fight Fibrous Dysplasia, a rare genetic disorder which causes pain, fractures, and deformities and currently has no cure. For the month of February 2020, all proceeds from this pattern go to (The Supportive Skein, an action of the ) to help medical research into Fibrous Dysplasia.

Tricoté du bas vers le haut, le bonnet a un bord en jersey replié pour garder vos oreilles bien au chaud dans un cocon douillet. Pour tricoter le mien, j’ai utilisé le fil , un mélange d’alpaga, soie et cachemire. Cette laine est un vrai délice à tricoter ! C’est la combinaison parfaite pour créer un fil DK tout doux, comfortable et surtout bien chaud, idéal pour accueillir comme il se doit les matins un peu froids que nous avons en ce moment.

Worked from the bottom-up, the hat features a stocking-stitch folded brim to keep your ears extra warm. I used , an alpca-silk-cashmere combo to knit it. I’m delighted with this yarn! It’s the perfect comfy, soft, and warm DK of your dreams to welcome the chilly mornings we had these past couple of weeks.

Créé avec des mailles glissées, le panneau de motif texturé situé sur le devant du bonnet est mon interprétation d’un point texturé classique. Il évoque les écailles que l’on peut voir sur la queue d’une sirène ou d’une femme-serpent telle que celle de Mélusine, une des figures du folklore de l’ouest de la France. C’est toujours la première qui me vient à l’esprit lorsque l’on me parle de fées, de sirènes, ou d’autres créatures mythiques. Fée avec une queue de serpent le samedi uniquement, elle aurait selon légende construit beaucoup de châteaux et d’abbayes dans la région du Poitou.

Created through slip stitches, the textured stitch panel featured on the front of the hat is my take on a classic texture stitch. It remains me the scale pattern one can see on mermaid tails, such as Mélusine’s. She is one of the figures of western French folklore, a female fairy with a mermaid-like tail who built a lot of castles and abbeys in the Poitou region. And the first one that comes to my mind when someone talk to me about fairies, mermaid, and mythical creatures.

Le patron est maintenant disponible sur Ravelry et dans ma boutique. Si vous n’est pas intéressés par ce patron mais que vous souhaitez malgré tout aider la recherche contre la Dysplasie Fibreuse, vous pouvez faire un don ici.

The pattern is now listed on and in . If you’re not interested by this pattern but still wants to help fighting the Fibrous Dysplasia, consider making a donation .

 
Vous souhaitez être tenu au courant de la sortie de mes prochains patrons?
Do you want to be notified for my next pattern releases?

 Si vous souhaitez être tenu au courant par courriel lorsque je publierai des patrons et profiter d'une réduction exclusive aux membres de la Nichée du Tisserin, inscrivez-vous ci-dessous !
If you wish to be notified when I release patterns and get an exclusive discount, sign up below!

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Cet article est un extrait d’un article complet disponible sur Patreon et accessible à tous mes mécènes. Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous sur Patreon et devenez mécène pour seulement 2 € / mois !

Become a Patron!


Contrairement aux années précédentes, je ne me donne pas d’objectifs pour cette année 2020 mais plutôt des orientations ou plus exactement des grandes lignes qui dirigeront mon année et vers lesquelles je pourrais me tourner en cas de doute sur un projet.

Plus de patrons

Avec seulement trois patrons en 2019, cela a été mon année avec le moins de patrons publiés depuis le début de Tisserin Coquet. Et le plus de marqueurs créés également.

[…]

Certains patrons / dessins / laines attendent bien sagement que je les transforme et les publie. Ce serait bête de les faire attendre plus longtemps !

Plus d’écriture

En faisant le bilan de l’année 2019, je me suis rendue compte qu’une des choses que j’avais le plus aimé pendant l’année est décrire pour Patreon, le blog, ou ma newsletter La Nichée du Tisserin. J’aime énormément lire. Mais j’aime tout autant écrire et partager mes inspirations, mon quotidien ou tout simplement mes coups de cœur avec vous.

[…]

Mon mot pour 2020

F L O W

Dans le sens de « se laisser porter par le courant et par le moment ». J’ai cherché un mot français qui pourrait résumer tout cela mais je n’ai apparemment pas encore récupéré tous mes neurones (ou alors ce sont les nuits sans sommeil qui se font sentir !). Si il vous vient, faites-moi signe !

[…]

Et vous ? Vous êtes vous fixé des objectifs pour cette nouvelle année ? Avez-vous choisi un mot comme guide de votre année ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Cet article est un extrait d’un article complet disponible sur Patreon et accessible à tous mes mécènes. Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous sur Patreon et devenez mécène pour seulement 2 € / mois !

Become a Patron!


2019 a été une année bien remplie même si j’ai publié moins de patrons que les années précédentes. Cela a été l’occasion pour moi de travailler sur des projets à plus long terme et de les voir enfin avancer ! Voici un petit résumé de l’année :

Hiver

L’année 2019 a commencé sur les chapeaux de roues avec la publication du col Hanging Gardens dans la Box d’Hiver du Chat qui Tricote. Après avoir fait le point sur mes projets en cours au début de l’année, j’ai décidé de me focaliser sur l’écriture de mon livre de chaussettes. Cela voulait dire que je publierai moins de patrons pour me laisser le temps de travailler sur ceux du livre.

Hanging Gardens

La majorité des revenus générés par un patron le sont (tout du moins dans mon cas) lors de la première semaine de sa publication ou lors de promotions. Sortir moins de patrons équivaut donc à diminuer mes revenus. Pour les pérenniser et pouvoir me consacrer pleinement à de gros projets au long court, j’ai ouvert une page Patreon au cours du mois de février dernier. Le soutien de mes mécènes tout au long de cette année a été incroyable et je ne peux les remercier assez pour cela.

Lors de l’ouverture de la page, je proposais des articles Crash-Test en exclusivité (pendant 1 an) ainsi qu’une possibilité de choisir le thème du tutoriel mensuel que je publiais sur Youtube. Même si j’ai adoré créer ces contenus en essayant de les rendre les plus complets, intéressants et variés, cela m’a pris beaucoup de temps à écrire/filmer/monter et je n’ai finalement réussi qu’à dégager que peu de temps pour travailler sur le livre.

D’autant plus que c’est également pendant l’hiver que j’ai commencé à réaliser une vente de marqueurs par mois à peu près. Celle-ci me prenant environ une semaine de travail par mois en comptant l’ensemble des tâches.

En parallèle de tout cela, les temps d’édition et de publication dans le tricot étant longs, c’est pendant les premiers mois de l’année que j’ai envoyé le patron et le prototype de mon dernier modèle de chaussettes, Volutes Parfumées, pour qu’il soit publié dans le premier numéro de Woolez-Vous (plus de détails plus bas).

[…]

Printemps

J’ai eu la chance de collaborer avec KnitCrate pour créer les chaussettes Leaf Dance qui ont été publiées au mois de mars. Comme mon contrat me le permettait, j’ai pu rapidement traduire le patron et le publier en anglais et en français dans ma boutique et sur Ravelry.

[…]

Pendant ces quelques mois, j’ai avancé à pas de fourmi sur les patrons du livre. Il me restait plusieurs modèles à finaliser et deux à créer entièrement (jacquard et mosaïque) qui m’ont donné du fil à retordre (ahah !). Aucun des échantillons ou des motifs que j’ai tricoté à ce moment là ne me satisfaisaient et j’ai beaucoup tricoté pour dé-tricoter par la suite.

[…]

Eté

Avec le bidou qui poussait, les chaleurs caniculaires que nous avons eu et une réapparition de mes vertiges chroniques, j’ai été forcée de lever encore plus le pied au début de l’été. Je pense que c’est au final exactement ce dont j’avais besoin à ce moment là car cela a permis à mon esprit de vagabonder et j’ai rapidement fait tomber les deux derniers modèles du livre de mes aiguilles.

Comme tous les ans jusqu’à présent, je vous ai proposé une jolie réduction sur mes patrons au mois d’août à l’occasion de mon anniversaire. Si vous voulez plus de détails sur les promotions à venir et ma stratégie pour 2020, je vous invite à lire l’article que j’ai écris sur le sujet ici (Oisillons et +).

Automne-Hiver

[…] Nous avons travaillé avec Marion de (Vi)Laines pour créer le coloris utilisé dans le bonnet Mélusine et j’ai ainsi bien avancé sur l’écriture du patron qui sera disponible le 1er février.

Suite à un sondage auprès de mes mécènes, j’ai pris la décision de laisser la page Patreon ouverte même si j’allais être moins présente et moins capable de publier du contenu régulièrement (merci !!). Et de changer un peu le type de contenu que j’y publie.

[…]

Dorénavant, en étant mécène, vous avez accès à des articles sur les coulisses de Tisserin Coquet, que ce soit à propos des patrons ou des collections sur lesquelles je travaille ou sur les outils et méthodes que j’utilise au quotidien. Un vrai aperçu de ma vie de designer tricot. Contrairement aux Crash-Test qui sont exclusif à Patreon seulement un an, ces articles resteront publiés en exclusivité sur Patreon pendant tout le temps où ma page restera ouverte.

[…]

Début décembre a également vu mon troisième patron de l’année être publié dans le premier numéro de Woolez-Vous, un nouveau magasine tricot francophone. Je vous en reparlerai bientôt dans un article qui lui sera dédié (Poussin et +) mais je peux déjà vous annoncer que le patron sera disponible au mois d’avril dans ma boutique et sur Ravelry.

Les leçons de 2019

La plus grosse des leçons que je retiendrai de 2019 est de s’écouter. Travaillant de chez moi, il m’est facile d’adapter mes horaires et mon planning lorsque j’en ai besoin (il est facile de se laisser manger par le travail aussi d’ailleurs !). […] Je retiens majoritairement deux choses de l’année qui vient de s’écouler :

  1. Tirer avantage des périodes où sa créativité est en berne. En faisant tout le travail qui ne nécessite pas forcément énormément de créativité comme par exemple les corrections de patrons, les mises en page, la mise en place de promotion, etc. Et en tricotant les patrons d’autres designers ou en se permettant de créer de manière différente (broderie, tissage, couture, etc.).
  2. Faire ce qui me semble approprié au moment donné. Au début de Tisserin Coquet, j’ai essayé de me baser sur les différents conseils que l’on peut trouver un peu partout sur internet à propos de « ce qu’il faut faire pour avoir une entreprise florissante en ligne ». Mais il faut avouer que cela me correspond très rarement. Étant (très) timide, introvertie et ne souhaitant montrer ni mon visage ni celui de mes proches sur les réseaux sociaux, il m’était de fait compliquer de lancer un podcast, faire des live sur Facebook, ou encore organiser des webinars. Au fil du temps, et en particulier l’année dernière, j’ai réussi à trouver « ma voix » et la façon dont j’aime partager mon quotidien avec vous : à travers des articles sur mon blog et Patreon, ainsi qu’à travers ma newsletter La Nichée du Tisserin.

Cet article est déjà d’une longueur plus que déraisonnable, je vous laisse donc lire mes perspectives pour 2020 dans un prochain article 😉

Quel bilan tirez-vous de l’année 2019 ? Est-ce que vous allez changer un peu vos habitudes créatives pour la nouvelle année ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Tisserin Coquet a 5 ans aujourd’hui et je voudrais en profiter pour vous remercier tous pour votre soutien durant cette jolie aventure !

Un grand merci tout particulier à TrIScote qui a été la première à me faire confiance pour créer un modèle avec ses laines ; Le Chat qui Tricote pour votre amitié et pour être toujours aussi adorables, c’est un vrai plaisir de travailler avec vous ; James Bartley pour repérer et corriger les erreurs et incohérences dans mes patrons ce qui me permet de vous proposer des patrons de bonne qualité, Knotions pour m’avoir permis de publier avec une tierce partie pour la première fois, tous mes testeuses qui tricotent plus vite que leur ombre, tous mes mécènes pour votre indéfectible soutien l’année dernière (<3), et évidemment tous les tricoteurs et tricoteuses, tout simplement car vous êtes extraordinaires !

Je vous invite à fêter cet anniversaire avec moi en profitant de 50% de Plumes en plus en devenant mécène sur Patreon ce mois-ci ! Les Plumes sont utilisables dans la boutique pour acheter des patrons ou des marqueurs et se cumulent de mois en mois dans une cagnotte. Retrouvez tous les détails sur les différents niveaux de mécénat et leurs contreparties sur ma page Patreon.

Devenez mécène !

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Après beaucoup de modèles qui jouent avec des couleurs (jacquard, brioche, …), j’ai envie de modèles unis depuis quelques mois. De jeux de textures et de volumes.

Le motif de ce bonnet est une variation d’un point texturé classique. Réalisé avec des mailles glissées, il permet de superposer deux épaisseurs de tricot et de créer des « écailles ». Pour ce bonnet, j’ai joué un peu avec le point pour accentuer cet effet.

J’ai tricoté le premier prototype il y a quelques années maintenant et j’attendais à la fois l’occasion et la laine parfaite pour publier le patron. C’est chose faite et il sera disponible le 1er février dans le cadre de l’Echeveau Solidaire.

Tous les bénéfices réalisés pendant le mois de février à travers la vente de ce nouveau patron seront reversé à l’association MASFD qui collecte des fonds pour aider la recherche contre la dysplasie fibreuse des os qui est une maladie génétique rare qui cause des douleurs chroniques ainsi que des déformation et une fragilité osseuse pour laquelle il n’existe pour le moment pas de traitement.

Ce patron vous intéresse ?

Si vous lisez cet article peu après sa publication, le patron dont il est ici question n'est probablement pas encore publié. Si vous souhaitez être tenu au courant par courriel lorsque cela sera le cas, inscrivez-vous ci-dessous !

1 FacebookTwitterPinterestEmail

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More