Dans les coulisses

Cet article est un extrait d’un article complet disponible sur Patreon et accessible à tous mes mécènes. Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous sur Patreon et devenez mécène pour seulement 2 € / mois !

Become a Patron!


Contrairement aux années précédentes, je ne me donne pas d’objectifs pour cette année 2020 mais plutôt des orientations ou plus exactement des grandes lignes qui dirigeront mon année et vers lesquelles je pourrais me tourner en cas de doute sur un projet.

Plus de patrons

Avec seulement trois patrons en 2019, cela a été mon année avec le moins de patrons publiés depuis le début de Tisserin Coquet. Et le plus de marqueurs créés également.

[…]

Certains patrons / dessins / laines attendent bien sagement que je les transforme et les publie. Ce serait bête de les faire attendre plus longtemps !

Plus d’écriture

En faisant le bilan de l’année 2019, je me suis rendue compte qu’une des choses que j’avais le plus aimé pendant l’année est décrire pour Patreon, le blog, ou ma newsletter La Nichée du Tisserin. J’aime énormément lire. Mais j’aime tout autant écrire et partager mes inspirations, mon quotidien ou tout simplement mes coups de cœur avec vous.

[…]

Mon mot pour 2020

F L O W

Dans le sens de « se laisser porter par le courant et par le moment ». J’ai cherché un mot français qui pourrait résumer tout cela mais je n’ai apparemment pas encore récupéré tous mes neurones (ou alors ce sont les nuits sans sommeil qui se font sentir !). Si il vous vient, faites-moi signe !

[…]

Et vous ? Vous êtes vous fixé des objectifs pour cette nouvelle année ? Avez-vous choisi un mot comme guide de votre année ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Cet article est un extrait d’un article complet disponible sur Patreon et accessible à tous mes mécènes. Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous sur Patreon et devenez mécène pour seulement 2 € / mois !

Become a Patron!


2019 a été une année bien remplie même si j’ai publié moins de patrons que les années précédentes. Cela a été l’occasion pour moi de travailler sur des projets à plus long terme et de les voir enfin avancer ! Voici un petit résumé de l’année :

Hiver

L’année 2019 a commencé sur les chapeaux de roues avec la publication du col Hanging Gardens dans la Box d’Hiver du Chat qui Tricote. Après avoir fait le point sur mes projets en cours au début de l’année, j’ai décidé de me focaliser sur l’écriture de mon livre de chaussettes. Cela voulait dire que je publierai moins de patrons pour me laisser le temps de travailler sur ceux du livre.

Hanging Gardens

La majorité des revenus générés par un patron le sont (tout du moins dans mon cas) lors de la première semaine de sa publication ou lors de promotions. Sortir moins de patrons équivaut donc à diminuer mes revenus. Pour les pérenniser et pouvoir me consacrer pleinement à de gros projets au long court, j’ai ouvert une page Patreon au cours du mois de février dernier. Le soutien de mes mécènes tout au long de cette année a été incroyable et je ne peux les remercier assez pour cela.

Lors de l’ouverture de la page, je proposais des articles Crash-Test en exclusivité (pendant 1 an) ainsi qu’une possibilité de choisir le thème du tutoriel mensuel que je publiais sur Youtube. Même si j’ai adoré créer ces contenus en essayant de les rendre les plus complets, intéressants et variés, cela m’a pris beaucoup de temps à écrire/filmer/monter et je n’ai finalement réussi qu’à dégager que peu de temps pour travailler sur le livre.

D’autant plus que c’est également pendant l’hiver que j’ai commencé à réaliser une vente de marqueurs par mois à peu près. Celle-ci me prenant environ une semaine de travail par mois en comptant l’ensemble des tâches.

En parallèle de tout cela, les temps d’édition et de publication dans le tricot étant longs, c’est pendant les premiers mois de l’année que j’ai envoyé le patron et le prototype de mon dernier modèle de chaussettes, Volutes Parfumées, pour qu’il soit publié dans le premier numéro de Woolez-Vous (plus de détails plus bas).

[…]

Printemps

J’ai eu la chance de collaborer avec KnitCrate pour créer les chaussettes Leaf Dance qui ont été publiées au mois de mars. Comme mon contrat me le permettait, j’ai pu rapidement traduire le patron et le publier en anglais et en français dans ma boutique et sur Ravelry.

[…]

Pendant ces quelques mois, j’ai avancé à pas de fourmi sur les patrons du livre. Il me restait plusieurs modèles à finaliser et deux à créer entièrement (jacquard et mosaïque) qui m’ont donné du fil à retordre (ahah !). Aucun des échantillons ou des motifs que j’ai tricoté à ce moment là ne me satisfaisaient et j’ai beaucoup tricoté pour dé-tricoter par la suite.

[…]

Eté

Avec le bidou qui poussait, les chaleurs caniculaires que nous avons eu et une réapparition de mes vertiges chroniques, j’ai été forcée de lever encore plus le pied au début de l’été. Je pense que c’est au final exactement ce dont j’avais besoin à ce moment là car cela a permis à mon esprit de vagabonder et j’ai rapidement fait tomber les deux derniers modèles du livre de mes aiguilles.

Comme tous les ans jusqu’à présent, je vous ai proposé une jolie réduction sur mes patrons au mois d’août à l’occasion de mon anniversaire. Si vous voulez plus de détails sur les promotions à venir et ma stratégie pour 2020, je vous invite à lire l’article que j’ai écris sur le sujet ici (Oisillons et +).

Automne-Hiver

[…] Nous avons travaillé avec Marion de (Vi)Laines pour créer le coloris utilisé dans le bonnet Mélusine et j’ai ainsi bien avancé sur l’écriture du patron qui sera disponible le 1er février.

Suite à un sondage auprès de mes mécènes, j’ai pris la décision de laisser la page Patreon ouverte même si j’allais être moins présente et moins capable de publier du contenu régulièrement (merci !!). Et de changer un peu le type de contenu que j’y publie.

[…]

Dorénavant, en étant mécène, vous avez accès à des articles sur les coulisses de Tisserin Coquet, que ce soit à propos des patrons ou des collections sur lesquelles je travaille ou sur les outils et méthodes que j’utilise au quotidien. Un vrai aperçu de ma vie de designer tricot. Contrairement aux Crash-Test qui sont exclusif à Patreon seulement un an, ces articles resteront publiés en exclusivité sur Patreon pendant tout le temps où ma page restera ouverte.

[…]

Début décembre a également vu mon troisième patron de l’année être publié dans le premier numéro de Woolez-Vous, un nouveau magasine tricot francophone. Je vous en reparlerai bientôt dans un article qui lui sera dédié (Poussin et +) mais je peux déjà vous annoncer que le patron sera disponible au mois d’avril dans ma boutique et sur Ravelry.

Les leçons de 2019

La plus grosse des leçons que je retiendrai de 2019 est de s’écouter. Travaillant de chez moi, il m’est facile d’adapter mes horaires et mon planning lorsque j’en ai besoin (il est facile de se laisser manger par le travail aussi d’ailleurs !). […] Je retiens majoritairement deux choses de l’année qui vient de s’écouler :

  1. Tirer avantage des périodes où sa créativité est en berne. En faisant tout le travail qui ne nécessite pas forcément énormément de créativité comme par exemple les corrections de patrons, les mises en page, la mise en place de promotion, etc. Et en tricotant les patrons d’autres designers ou en se permettant de créer de manière différente (broderie, tissage, couture, etc.).
  2. Faire ce qui me semble approprié au moment donné. Au début de Tisserin Coquet, j’ai essayé de me baser sur les différents conseils que l’on peut trouver un peu partout sur internet à propos de « ce qu’il faut faire pour avoir une entreprise florissante en ligne ». Mais il faut avouer que cela me correspond très rarement. Étant (très) timide, introvertie et ne souhaitant montrer ni mon visage ni celui de mes proches sur les réseaux sociaux, il m’était de fait compliquer de lancer un podcast, faire des live sur Facebook, ou encore organiser des webinars. Au fil du temps, et en particulier l’année dernière, j’ai réussi à trouver « ma voix » et la façon dont j’aime partager mon quotidien avec vous : à travers des articles sur mon blog et Patreon, ainsi qu’à travers ma newsletter La Nichée du Tisserin.

Cet article est déjà d’une longueur plus que déraisonnable, je vous laisse donc lire mes perspectives pour 2020 dans un prochain article 😉

Quel bilan tirez-vous de l’année 2019 ? Est-ce que vous allez changer un peu vos habitudes créatives pour la nouvelle année ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Il faut un village pour élever un enfant, mais le dicton pourrait aussi s’appliquer à l’écriture de patrons de tricot. Publier un nouveau modèle de tricot implique beaucoup d’étapes et en général beaucoup de personnes.

Tout commence par une idée et un écheveau de laine, quelque soit celui qui arrive en premier. Parfois, la laine elle-même est l’inspiration, parfois le fil utilisé est adapté aux exigences du motif choisi, parfois vous devez ajuster les deux pour qu’ils correspondent l’un à l’autre. C’est pourquoi mon carnet tricot est rempli de nombreux dessins. Certains d’entre eux sont devenus des modèles et ont été publiés. Certains ne passeront probablement jamais à l’étape suivante.

Une fois que l’idée du modèle est fixée, il existe de nombreuses façons de procéder. Lors de mes premiers modèles, je ne préparais pas vraiment le travail en amont. Je dessinais un diagramme si besoin, j’attrapais mes aiguilles et c’était parti pour le tricot. Tout était écrit à la fin. J’essaie vraiment de ne plus le faire, sauf si je ne veux vraiment pas publier le modèle. Cela a ses avantages, comme de pouvoir créer quelque chose tout au long du processus, de ne pas s’inquiéter des modifications apportées au motif ou à la forme car rien n’est écrit, et d’une totale liberté lors du tricot. Mais cela a aussi ses inconvénients, comme d’écrire chaque rang pendant que vous tricotez si l’on souhaite publier le patron, dans un vrai cahier et non pas sur des feuilles comme je l’ai parfois fait, sinon il est bien trop facile de les perdre, ou encore de ne pas savoir si vous aurez assez de fil à la fin pour finir le prototype (et j’ai tendance à perdre à yarn chicken).

Ma façon actuelle de créer de nouveaux modèles consiste à tricoter d’abord un échantillon (voire même plusieurs), puis à écrire un brouillon dans mon cahier et à calculer en détail la longueur de chaque fil dont j’aurai besoin en fonction de mon échantillon pour adapter la forme ou la taille au besoin. Viennent ensuite les diagrammes, pour lesquels il faut s’assurer qu’ils sont adaptables à toutes les tailles voulues si nécessaire, parfois je les écris dans toutes les tailles directement d’ailleurs, et c’est seulement à ce stade-là, une fois que toutes ces étapes sont finies, que je commencerai à tricoter le prototype.

Une fois que le prototype est tricoté, bloqué et photographié, je transcris mes notes dans un document Word, en ajoutant tous les détails et les instructions que vous aurez dans le modèle final. Mon éditeur technique, James Bartley, édite alors le patron : il vérifie mon orthographe anglaise, recalcule tout ce qu’il y a à calculer, en s’assurant que chaque augmentation ou diminution est prise en compte, valide la clarté générale du patron et de sa mise en page, corrige les fautes de frappe, et parfois m’aide à exprimer / reformuler des choses si elles ne sont pas limpides. Il est vraiment doué et je suis ravie de travailler avec lui.

Une fois la première édition terminée, la balle est à nouveau dans mon camp. C’est à ce moment-là que j’ajoute le patron dans la mise en page finale et que je le traduis en français. Le patron est ensuite prêt à passer à la phase de test, où les testeuses le tricoteront tel qu’il est écrit, rattraperont les erreurs et les problèmes de clarté restants et valideront les différentes tailles et longueurs de fil que j’ai calculées. C’est une étape cruciale pour moi car mon objectif est de vous offrir les meilleurs patrons possibles. Si quelque chose n’est pas logique ou difficile à comprendre, elles me le diront et nous travaillerons ensemble pour trouver un moyen de l’améliorer et de le rendre aussi clair que possible. Je ne saurais trop insister sur l’importance cruciale des testeurs dans tout ce processus et je ne saurais les remercier assez de participer à cette aventure avec moi. À la fin du test, le patron passe à nouveau par James pour obtenir une relecture finale externe et une validation de la mise en page.

Au moment de publier le patron, mon travail n’est pas encore terminé. Je le promouvoir sur tous les  canaux possibles pour que vous en entendiez parler : Instagram, Facebook, Ravelry et auprès de la Nichée du Tisserin à travers une Nouvelle du Nid un peu spéciale. Cela prend beaucoup plus de temps qu’on peut l’imaginer, d’autant plus que ce n’est pas mon point fort.

Certains créateurs ont encore plus d’aide et plus de personnes impliquées dans la création de leurs modèles. Ils ont un photographe, un professionnel qui s’occupe de créer les différentes tailles d’un patron, un graphiste ou même un assistant pour les aider à promouvoir leurs modèles. Saviez-vous que cela implique autant d’étapes et de personnes pour publier un patron de tricot ?

Et après tout cela, vous êtes ceux qui donneront vraiment vie au motif pour le tricoter, car je crois vraiment qu’un modèle ne prend vie que grâce aux mains habiles de tous les tricoteurs qui le feront leur en changeant la couleur qu’ils utilisent, en le modifiant pour répondre au mieux à leurs besoins, ou même en le fusionnant avec un autre pour créer le tricot parfait qu’ils chériront au fil des ans.

 

Devenez membre de la Nichée du Tisserin pour recevoir les Nouvelles du Nid une fois par mois ainsi que les annonces des nouveautés, des réductions exclusives, l'accès à la librairie de printables gratuits et une chance de gagner chaque nouveau patron lors de sa publication.

[optin-cat id=4771]

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Me connaissant, vous auriez pu le deviner depuis des kilomètres : mes outils les plus utiles en tant que créatrice de patron sont mon carnet tricot et mes stylos. Pas mes aiguilles à tricoter, elles ne viennent qu’en second. Pourquoi ? Parce que sans un moyen de mettre mes idées sur papier et de les garder en sécurité, je n’aurais rien à tricoter ! C’est aussi simple que ça !

J’ai en fait deux cahiers : un simple Leuchtturm 1917 (*) jaune avec du papier quadrillé pour prendre toutes mes notes, et un Hobonichi Techo Cousin Spring (A5) qui m’aide à planifier et à noter les tâches que j’ai à faire chaque jour.

Mon planner est assez organisé. Grâce aux différentes pages de mon Hobonichi, j’ai trois configurations différentes à ma disposition : mensuelle, hebdomadaire et quotidienne. J’utilise la mise en page mensuelle pour planifier mes rendez-vous personnels ou professionnels. Je ne l’utilise pas comme calendrier de contenu, car il deviendrait vite désordonné et illisible. Je préfère passer au numérique pour cela et j’utilise l’application gratuite ClickUp, qui est une combinaison Trello + Todoist.Mon carnet tricot / My knitting notebook

La vue hebdomadaire est l’endroit où je programme ma semaine (logique !) sur une base horaire. En suivant les conseils de Jenna Kutcher sur le batchworking et la productivité, j’ai ajouté mes 3 grands objectifs de la journée chaque jour en haut et une section petite section pour me rappeler le sujet de la semaine. Je planifie habituellement la semaine le dimanche soir, en fonction de mon objectif de la semaine et de ce que ClickUp me dit sur lequel je dois travailler cette semaine. La page journalière est un peu un fourre-tout. Je m’en sers un peu comme d’un Bullet Journal, j’y liste tout ce que je dois faire ce jour-là en détaillant bien toutes les étapes pour réaliser chacun de mes Big 3 et pour prendre des notes tout au long de la journée.

Mon cahier à tricoter, en revanche, est un beau foutoir. Je l’utilise pour écrire chaque modèle que je crée, esquisser de nouvelles idées, calculer des prix, prendre des notes sur les ateliers à venir, stocker des diagrammes anciens ou nouveaux qui nécessitent encore du travail, effectuer un peu de comptabilité parfois, etc. C’est le cœur et l’âme de Tisserin Coquet.

Pour mes derniers modèles, à savoir le châle Falling Slowly, le col Hanging Gardens et les chaussettes Leaf Dance, j’ai essayé de tout écrire dans un document Word dès le premier instant. Laissez-moi vous dire que je ne le ferai plus ! J’ai vraiment besoin d’avoir un papier et un crayon dans les mains. Nous avons tous notre façon particulière de penser, d’apprendre et de réfléchir aux choses. Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver la mienne. J’ai toujours su que j’avais besoin d’écrire sur du vrai papier et avec un vrai stylo pour comprendre et mémoriser. Quand j’étais encore à l’université, je rédigeais des brouillons de fiches, puis des brouillons de fiches, la fiche à proprement parler, puis un résumé de mes fiches. Un peu fou, non ? En quelque sorte oui, mais c’était vraiment efficace pour moi.

En fin de compte, je travaille de la même manière pour tout. Écrire les choses m’aide à me relire moi-même (ce que j’ai vraiment beaucoup de mal à faire sur un écran d’ordinateur), à rédiger des brouillons de modèles / de cours, à organiser mes pensées et à faire tous les calculs nécessaires pour écrire un modèle le plus précisément possible pour publier des modèles aussi clairs et logique que possible.

 

Devenez membre de la Nichée du Tisserin pour recevoir les Nouvelles du Nid une fois par mois ainsi que les annonces des nouveautés, des réductions exclusives, l'accès à la librairie de printables gratuits et une chance de gagner chaque nouveau patron lors de sa publication.

[optin-cat id=4771]

 

* Cet article contient des liens affiliés. Cela veut dire que je peux recevoir une petite commission si vous achetez des produits après avoir cliqué sur ces liens mais cela ne vous coûte absolument rien. La promesse que je vous fait ici est de ne pas poster de lien vers des produits que je n'aurai pas personnellement aimé. 

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Je ne sais pas pour vous mais le changement de saison et d’horaire me met toujours à plat au niveau énergie. J’ai plus dormi ce mois-ci que pendant tout l’hiver je crois ! Avec les températures qui changent et les jours qui deviennent (un peu) meilleurs, nous avons enfin pu faire quelques balades dans la montagnes ces derniers jours. Cela a bien influencé mon volume de travail pendant le mois de mars car j’ai pratiquement dû faire une sieste un jour sur deux ! 😴 Heureusement, travaillant à la maison, c’est assez facile à mettre en oeuvre ! Malheureusement, cela a aussi grandement influé sur mon volume de travail effectué et j’ai eu un peu de mal à tenir mes objectifs du mois. 😔

Grâce à votre soutien, je vais bientôt (lorsque le premier objectif Patreon sera atteint) pouvoir peut-être profiter d’un espace de co-working une fois par semaine. Pouvoir rencontrer et discuter avec d’autres indépendants est toujours très enrichissant. Même si j’aime beaucoup travailler chez moi toute seule (et en pyjama!), cela fait parfois du bien de sortir, changer d’environnement, et de voir d’autres personnes 😊

 

FOs du mois

Je peux enfin vous révéler la chaussette mystère du mois de janvier !

Ce nouveau patron, Leaf Dance,  a créé en partenariat avec KnitCrate en utilisant la jolie laine Done Roving Yarns Frolicking Feet dans le coloris Autumn Bliss. Le motif est construit en deux panneaux : une petite dentelle simple qui rappelle des feuilles, et une texture réalisée au moyen de mailles allongées glissées sur deux rangs. J’ai tellement ADORÉ tricoter ces mailles glissées, que j’ai envie de les utiliser partout maintenant. Attendez vous à les voir pointer le bout de leur maille (ahah!) dans de nouveaux patrons un de ces jours !

Du côté des marqueurs, j’ai créé de nouveaux marqueurs sur le thème du printemps pour la dernière mise à jour de la boutique de la semaine dernière. Des fraises et des fleurs tiendront compagnie à des moutons, lapins et petits faons dans la prochaine mise à jour prévue pour le 17 avril !

 

WIPs du moment

Sentiers Viticoles, ou celle qui aurait déjà dû être finie depuis longtemps à l’heure qu’il est mais dans le patron de laquelle j’ai trouvé une grosse boulette (comme un décalage d’un demi motif sur l’arrière de la jambe par exemple).

J’ai dû défaire toute la jambe et elle est maintenant bien repartie (et le patron est corrigé). Il ne reste plus que quelques centimètres de la jambe et les côtes à faire pour qu’elle soit finie et qu’elle rejoigne la pile des chaussettes du livre déjà tricotée !

 

Les écheveaux de la suivante, que j’ai pour le moment nommée Au fil de l’eau, sont déjà en pelote. Le motif et le patron sont écrits, ils n’attendent plus que des aiguilles libres pour être démarrés.

Mon pull jaune et rose n’a quant à lui pas bougé. Pas une seule maille de tricotée depuis. J’ai préféré repriser toute la pile de pulls/gilets/shorts/pantalons/chaussons qui attendaient depuis bien trop longtemps plutôt que de l’avancer avant que leurs trous ne s’aggravent.

 

Le stash

Perso

Stash de départ : XX m / à mesurer
Utilisé : 0 m
Ajouté (acheté, filé, ou rebobiné): 0 m
Net: 0 m
Sur l’année: -522 m

Pro

Une nouvelle collaboration d’envergure se profile à l’horizon et j’ai reçu ce mois-ci un très joli paquet de laines ! Je vous en dirai plus le moment venu une fois que tous les détails seront bien fixés 🙂

Stash de départ : 13 818 m
Utilisé : 270 m
Ajouté (acheté, filé, ou rebobiné): 0 m
Net: – 270 m
Sur l’année: -620 m

 

Ce que j’ai lu, regardé, écouté en janvier

Livres, blogs, articles

  • Les Passagers du vent (T08) – Le sang des cerises de François Bourgeon : J’aime toujours autant la façon de dessiner de cet auteur, même si j’accroche peut-être un peu moins avec la nouvelle histoire commencée dans ce tome.
  • Aux petits mots les grands remèdes de Michael Uras : Il est toujours sympathique de se promener à l’intérieur de livres en lisant un livre. Mais pour moi rien ne dépasse Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres de Christian Grenier ou de la série de Jasper Fford qui commence avec L’affaire Jane Eyre. Avec le livre de Michael Uras, je dois avouer que je reste un peu sur ma fin.
  • Les Larmes de la liberté de Kathleen Grissom : Je l’ai lu très rapidement car il m’a été presque impossible de le lâcher tant que je n’en connaissais pas la fin! J’ai même failli la lire en avance pour savoir le destin de mes personnages préférés mais j’ai heureusement réussi à me retenir !

Je suis en train de relire pour la énième fois Far From the Madding Crowd (Loin de la foule déchaînée) de Thomas Hardy. J’ai découvert le film avant le livre il y a déjà quelques années et je ne m’en lasse pas.

Comme vous vous en doutez et vu les quantités sur la photo, certains des écheveaux reçus ce mois-ci deviendront un pull. J’ai donc commencé à rechercher un peu comment adapter au mieux un modèle aux différentes morphologies et tailles et j’ai lu l’article très intéressant de Master Yarnsmith sur le sujet. Les prochaines chaussettes que je vais mettre sur mes aiguilles seront tricotées en jacquard (pour le livre!) avec de la laine de ArcoIris. Comme le fait très bien remarquer Yarn Harlot dans son article consacré aux chaussettes en jacquard justement, c’est l’occasion de faire un échantillon avant de se lancer dans la chaussette en elle-même pour vérifier que les couleurs sont bien compatibles et que le bleu ne va pas dégorger sur la couleur plus claire.

Podcasts, livres audio, vidéos

Ce mois-ci encore, les documentaires ont une grande place dans ma liste. Malheureusement je commence à avoir fait le tour des documentaires d’Arte et de France TV qui m’intéresse et qui sont actuellement disponibles 😅 :

  • Les châteaux du Moyen Âge (1 et 2/2; Arte; non disponible en replay) : documentaire détaillé sur les différentes évolutions des châteaux tout au long du Moyen-Âge. Si vous avez l’occasion de le voir en VOD ou qu’il repasse en clair un de ces jours, je vous le recommande vivement.
  • L’énigme de la tombe celte (Arte) : où l’on plonge au cœur des sépultures fastueuses des tombeaux princiers de l’époque celte. J’ignorais tout de cette période et j’ai beaucoup apprécié ce documentaire même si comme toute période où nous n’avons aucun écrit, j’ai parfois tendance à prendre avec des pincettes certaines des conclusions des chercheurs.
  • Le code secret des Aztèques (Arte) : L’histoire du couple allemand Seler qui a oeuvré à déchiffrer les codex Aztèques.
  • La magie de Stonehenge (France TV): j’ai arrêté de regarder celui-là assez vite car leurs interprétations de leurs données est un peu trop idéale à mon goût.
  • La cité perdue de Petra (France TV; non disponible en replay ?) : J’ai été assez distraite pendant celui-là et il ne m’a du coup pas laissé plus de souvenirs que de très jolies images. Oups 🙈
  • L’histoire de la Grande Muraille de Chine (France TV; non disponible en replay ?) : Je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose sur la Grande Muraille de Chine à part qu’elle est grande et en Chine avant de regarder ce documentaire très intéressant. Je ne regrette pas une des minutes passées devant.
  • David Tennant does a podcast with… Olivia Colman : Je les avais adorés dans Broadchurch et Doctor Who, alors forcément j’ai beaucoup aimé cet épisode. Le prochain sur ma liste est celui avec Ian McKellen (et tous les autres!).

 

Mailles à venir

Retour sur le mois de mars

Mes objectifs pour le mois de mars étaient bien chargés et comme je vous disais plus haut, je n’ai pas été au top de ma productivité et beaucoup d’item de cette liste restent non-cochés :

  • LIVRE : Finir les textes et motifs de toutes les chaussettes
  • (En cours) LIVRE : Finir de tricoter la chaussette à torsades.
  • LIVRE : Tricoter une des chaussettes de la paire en jacquard.
  • DESIGN : Finir de corriger et envoyer le patron des chaussettes secrètes tricotées au mois de février.
  • DESIGN : Faire la promotion du nouveau modèle qui sort ce mois-ci (disponible vendredi 8 mars dans la boutique en anglais et en français).
  • COURS : préparer les sessions de cours des deux mois à venir. Toutes les dates dans la page Ateliers.
  • MARQUEURS (dépendant de la date de réception de la commande chez mon fournisseur) : prévoir une mise à jour spécial Printemps le 20 mars. Les marqueurs en stock actuellement sont dans la boutique.
  • BLOG : continuer de poster régulièrement des articles; au moins 2 par semaine.

 

Objectifs du mois d’avril

Le livre de chaussettes sera donc mon objectif principal pour ce mois-ci, et en particulier finir d’écrire tous les patrons (dans toutes les tailles). C’est pour cela que je choisis d’avoir une liste très légère pour ce mois-ci. En plus de la mise à jour de la boutique, je serai très probablement à Aix-en-Provence à la fin du mois pour une nouvelle session d’ateliers et je ne veux pas surcharger ma liste avec des choses moins importantes/urgentes que le livre !

Mes objectifs pour le mois d’avril sont donc :

  • LIVRE / Écriture : Finir les textes et motifs de toutes les chaussettes dans toutes les tailles.
  • LIVRE / Tricot : Finir de tricoter la chaussette à torsades.
  • LIVRE / Tricot : Tricoter la paire en jacquard.
  • DESIGN : Proposer un design à un magasine.
  • ATELIERS : Faire la promotion des ateliers pour les deux mois à venir. Toutes les dates dans la page Ateliers.
  • MARQUEURS : Prévoir une mise à jour spécial Pâques pour le 17 avril. Les marqueurs en stock actuellement sont dans la boutique.
  • BLOG : Poster régulièrement des articles hors contenu Patreon en plus du contenu exclusif; au moins 1 par semaine.
  • SITE : Finir de déménager la librairie de printables depuis le blog et finir la simplification de la navigation et de la page d’accueil.

Je suis en général assez peu réaliste sur mes objectifs, chose à laquelle j’essaie de remédier ces derniers temps. Plutôt que de rajouter encore des objectifs à la liste ci-dessus, je préfère faire une liste d’objectifs secondaires. Des objectifs que j’aimerai  atteindre/réaliser mais qui ne sont pas aussi essentiels ou urgents que les précédents :

  • INSTAGRAM : Publier plus régulièrement : 3 posts / semaine ; 3 stories / semaine.
  • NICHÉE : Finir d’écrire une série de courriels de présentation que les nouveaux inscrits recevront à après leur inscription | ajouter une option pour choisir le type de courriel que l’on souhaite recevoir (sortie de patrons, sortie de marqueurs, nouvelles du nid, ensemble des courriels).
  • DESIGN : Dessiner le patron pour l’Écheveau Solidaire prévu pour cet automne.
  • DESIGN : Ecrire le patron d’une chaussette tricotée il y a plusieurs années mais jamais publiée.

Côté personnel, mon seul objectif est de finir mon pull jaune et rose et d’avancer le comptage de mon stash.

 

La question d’avril

Avec les températures qui montent tout doucement (ou presque), certaines d’entre nous commencent également à tricoter des matières un peu différentes. Personnellement, je n’aime pas tricoter du coton, je préfère largement le lin quant il s’agit de tricoter des pièces légères mais je tricote en réalité de la laine et du mohair toute l’année. Et vous ? Changez vous les matières que vous tricotez en fonction des périodes de l’année ? Qu’aimez-vous tricoter au printemps ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Un de mes buts de cette année est d’arriver à terminer tous les tricots que j’ai en cours. Avec tous les designs que j’ai publié ces dernières années, je n’ai pas pris le temps de finir mes tricots personnels et j’ai préféré tricoter des prototypes à la place. Que je porte beaucoup, là n’est pas la question. Mais ça ne fait malgré tout pas avancer les autres plus rapidement. Ce qui veut dire que j’ai BEAUCOUP d’en-cours commencés il y a déjà un certain temps. Après dé-tricotage de tous les WIPs qui ne me plaisaient plus, il me reste au moins deux pulls, trois châles, les chaussettes du livre (7 paires au total) et une petite peluche sur les aiguilles. Et tout ça n’est que du tricot bien évidemment (on ne vas pas commencer à rentrer dans le détail de mes en-cours filage, quilting, broderies, etc. sinon on y est encore dans 3 semaines!).

Tout ceci s’arrête cette année ! A la fin de l’année, je ne veux plus avoir que deux en-cours : un pour Tisserin Coquet, et un pour moi, comme par exemple nos pulls annuels. Avec un projet simple et facile à transporter, et un autre plus compliqué. Je prévois de ne tricoter les projets pro que pendant la semaine, et les projets perso que pendant le week-end. Pour varier un peu et surtout pouvoir tricoter des patrons écrits par d’autres talentueux designers. Mais je me connais, il y a peu de chance que je respecte ces limitations !

En ce moment, je me tricote un gros pull bien douillet en jacquard. Je l’ai fait un peu plus long que le modèle originel car sinon mon bon et gros pull d’hiver m’arriverait au-dessus du nombril. 🙈 Maintenant que j’ai bien retenu le motif, cela devrait aller vite !

 

Du côté du WIP simple, j’ai commencé la seconde chaussette du modèle à torsades de mon livre. Le patron est déjà écrit, les motifs sont gradés, et je n’ai plus qu’à suivre les instructions pour avoir une paire de chaussettes finies. Vous voyez, je m’améliore déjà !

 

Ce patron vous intéresse ?

Si vous lisez cet article peu après sa publication, le patron dont il est ici question n'est probablement pas encore publié. Si vous souhaitez être tenu au courant par courriel lorsque cela sera le cas, inscrivez-vous ci-dessous !

[optin-cat id=4771]

0 FacebookTwitterPinterestEmail

Je ne sais pas pour vous mais le mois de février est toujours en demi-teinte pour moi. C’est la fin de l’hiver, une de mes saisons préférées à tous les niveaux et même si je suis contente que le printemps et les fleurs reviennent je regrette déjà les clémentines/oranges/kiwis de l’hiver ! C’est aussi le mois le plus court de l’année mais souvent un des plus chargés. J’ai eu l’impression de courir après le temps pendant l’intégralité du mois !  Malgré tout c’est le mois qui permet de souffler un peu, avec la fin de l’hiver vient aussi une période plus tranquille niveau tricot qui est idéale pour faire le point sur ses WIPs et FOs et commencer à prévoir un peu plus concrètement l’année à venir. C’est le moment de rentrer dans le vif du sujet et de commencer à attaquer les gros morceaux !

Comme vous avez pu le constater, j’ai changé un petit peu ma façon de procéder quand aux ventes de marqueurs. Les mises à jour étaient auparavant réparties dans l’année, sans jour particulier mais souvent en quantités importantes. Dans le but de me dégager du temps pour travailler sur le livre et pour vous permettre de profiter plus régulièrement de nouveautés ou de nouveaux stocks, je vais désormais procéder à une vente tous les mois ou tous les deux mois avec un thème spécifique à chaque mise en vente. La prochaine sera sur le thème du printemps et elle sera (sûrement) le 20 mars !

L’apprentissage de la photographie et de plein de petites astuces ont été une des choses que j’ai le plus apprécier travailler ces derniers temps. C’est encore loin d’être parfait mais je suis heureuse de pouvoir partager mes créations avec vous au travers de toutes ces photos et vidéos. La petite nouveauté dont vous ne vous rendez sûrement pas compte (tout du moins j’espère) est la mise en place d’un petit endroit facilement montable et démontable me permettant de faire des photos de bonnes qualité même en pleine nuit. Cela devrait beaucoup me faciliter la vie car entre les ombres très dures de l’été qui approchent et les jours de mauvais temps avec trop peu de lumière que nous avons eu, cela a parfois été un cauchemar de prendre de jolies photos ces dernières années !

PS: certaines des photos de cet articles ont été prises en pleine nuit justement, sous lumière totalement artificielle, arrivez-vous à faire la différence et dire qui est qui ?

FOs du mois

Mon « gros » morceau de ce mois-ci était une paire de chaussettes. La date butoir pour la réception des prototypes était le 15 février. J’ai consacré quelques journées entières à ces chaussettes pour qu’elles soient prêtes à temps et je suis ravie du résultat ! Malheureusement, je ne peux pour le moment rien vous révéler de plus, il va falloir attendre l’hiver prochain pour avoir tous les détails de ces paires !

Publier des modèles dans des magasines passe presque systématiquement par une phase d’envoi de proposition, comportant bien souvent un croquis, une photo d’un échantillon et tous les détails à propos du modèle. J’ai envoyé trois propositions ce mois-ci et donc tricoté trois échantillons. Les modèles n’ont pas été retenus mais ce n’est que partie remise ! Ils peuvent toujours être soumis à d’autres magasines ou publiés en indépendant maintenant que la phase de création est achevée, le plus gros du travail reste à faire mais il suffit de se laisser guider 🙂

 

WIPs du moment

Coté pro, je suis actuellement en train de tricoter une des paires de chaussettes du livre. En vérité, la première chaussette est terminée depuis longtemps et j’ai actuellement la seconde sur les aiguilles. Je tricote le plus souvent les chaussettes de mes propres designs l’un après l’autre. Cela permet de tester tous les calculs et de vérifier si les motifs sont justes ou s’il reste des coquilles.

 

Côté perso, je suis en train de tricoter le corps de mon pull en jacquard. En vérité, j’avais réussi à tricoter l’ensemble du corps et une partie de l’empiècement de mon pull. Après essayage, mon intuition était malheureusement bonne, il était trop long et cela faisait un peu Bibendum. Comme il est constitué de rayures de différentes couleurs qui sont alignées entre les manches et le corps, impossible de défaire simplement quelques centimètre, il faut repartir depuis la base. C’est ce à quoi je m’attelle en ce moment. Il ne sera pas prêt pour les derniers jours de froid mais je l’aurai pour l’hiver prochain, ça c’est sur !

 

Le stash

Perso

Stash : XX m / à mesurer (je n’ai pas eu le temps de mesurer mon stash perso malheureusement, mais j’ai commencé à le trier et renouveler ses protections, ça compte n’est-ce pas ?)
Utilisé : 522 m

La photo prise avec le nouvel éclairage n’est pas celle-ci 😉 Certaines pelotes sont rangées tout au fond de ma caisse à fingering et ceci est une photo prise avec l’appreil vieillissant de mon téléphone sous une mauvaise lumière qui date d’avant le rangement.

Ajouté (acheté, filé, ou rebobiné): +Y m / J’ai trié tous mes WIPs et FOs qui trainaient dans mon placard, attendant que je décide si je les aimais encore ou non. Il se trouve que je les ai tous détricotés ! Je n’ai pas encore eu le courage de peser et rentrer tout ça dans Ravelry, comme je dois faire le reste, j’en profiterai pour le faire en même temps 🙈😱
Net: – m
Sur l’année: -522+Y m

Pro

Stash de départ : 13 818 m
Utilisé : 270 m
Ajouté (acheté, filé, ou rebobiné): 0 m
Net: – 270 m
Sur l’année: -620 m

 

Ce que j’ai lu, regardé, écouté en janvier

Livres, blogs, articles

Ce mois-ci j’ai fini seulement 2 livres:

  • Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark: l’histoire mêlée de différents émigrants (forcés ou volontaires) en Tasmanie et Nouvelle-Zélande. J’avoue que je ne m’attendais pas vraiment à cette fin qui change un peu des fins classiques de ce genre de romans.
  • Les douze tribus d’Hattie d’Ayana Mathis: « Cette famille se dévoile peu à peu à travers l’existence de ces fils et de ces filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament de leur mère, sa froide combativité et ses secrètes failles. » Je pense que cette froideur est ce qui m’a le plus marquée dans ce roman. Le récit est interessant et captivant (j’ai lu ce livre très rapidement), mais la froideur des personnages les uns envers les autres rend difficile l’attachement à un ou plusieurs d’entre eux. J’ai un peu l’impression d’avoir regardé l’histoire se dérouler depuis un point de vue extérieur et distant plutôt que d’avoir été embarquée dedans.

Grâce à l’article du blog de Ravelry sur le sujet, j’ai découvert The Rare Stitch. Connaissiez-vous ? J’ai très envie d’intégrer cela dans le futur modèle que je vais créer en partenariat avec l’Écheveau Solidaire !

 

Podcasts, livres audio, vidéos

Je suis dans une grande phase documentaires divers et variés, y compris cours en ligne.  Ma sélection de ce mois-ci n’a donc rien d’étonnant :

  • Le plus beau pays du monde : Le sanctuaire des Alpes (France 2, non disponible en replay). Même s’il porte assez mal son nom à mon goût, ce documentaire sur les Alpes qui suit une louve et ses petits tout au long de son périple de l’Italie au massif du Vercors (si mes souvenirs sont bons) en passant par l’Autriche et le massif du Mont-Blanc est clairement mon préféré du mois. Les paysages sont magnifiques et je n’imagine même pas les moyens techniques à mettre en oeuvre pour réussir à avoir d’aussi belles images dans des conditions aussi difficiles. J’espère juste de tout coeur que la faune et la flore n’ont pas été dérangés et pollués outre mesure pendant la réalisation du film.
  • Le puma, chasseur des Andes (France tv). Pour continuer avec la thématique des prédateurs en montagnes. Et parce que les bébés pumas et renards sont tellement mignons ! 😻
  • Les trésors de la Haute Couture (France tv). Les coulisses des défilés haute couture vu depuis les différents ateliers qui contribuent à créer des pièces d’exception grâce à leurs mains en or. 💛
  • Chaîne YouTube Midnight Quilt Show. Même si les derniers épisodes du Midnight Quilt Show sont nettement moins intéressants, je vous recommande vraiment les premières saisons où Angela Walters vous expliquera le montage et le matelassage de différents quilts. Totalement hypnotique !

 

Mailles à venir

Retour sur le mois de février

Mes objectifs pour le mois de février étaient multiples et bien chargés étant donné que j’avais une session de cours à Paris et une mise en vente de marqueurs de prévue. Je suis ravie d’avoir enfin pu me consacrer au livre de chaussettes qui occupe mon esprit depuis si longtemps :

  • LIVRE: Ecrire les patrons des chaussettes | 5/6 motifs sont écrits; 3/7 patrons sont écrits.
  • DESIGN: finir de tricoter la chaussette secrète commencée en janvier
  • DESIGN: répondre à un appel à patrons
  • COURS: finir de préparer la session de cours privés qui a lieu ce mois-ci
  • MARQUEURS: passer commande de réassort chez mes fournisseurs et mettre de nouveaux lots en ligne
  • BLOG: poster deux articles par semaine

Niveau personnel, je n’ai pas aussi bien avancé ! Le pull du chéri en est toujours au même stade… et le mien également à cause du détricotage !

Objectifs du mois de mars

De nombreuses heures d’écritures sont prévues ce m

Mes objectifs pour le mois de mars sont donc :

  • LIVRE : Finir les textes et motifs de toutes les chaussettes
  • LIVRE : Finir de tricoter la chaussette à torsades.
  • LIVRE : Tricoter une des chaussettes de la paire en jacquard.
  • DESIGN : Finir de corriger et envoyer le patron des chaussettes secrètes tricotées au mois de février.
  • DESIGN : Faire la promotion du nouveau modèle qui sort ce mois-ci (disponible vendredi 8 mars dans la boutique en anglais et en français).
  • COURS : préparer les sessions de cours des deux mois à venir. Toutes les dates dans la page Ateliers.
  • MARQUEURS (dépendant de la date de réception de la commande chez mon fournisseur) : prévoir une mise à jour spécial Printemps le 20 mars. Les marqueurs en stock actuellement sont dans la boutique.
  • BLOG : continuer de poster régulièrement des articles; au moins 2 par semaine.

Je suis en général assez peu réaliste sur mes objectifs, chose à laquelle j’essaie de remédier ces derniers temps. Plutôt que de rajouter encore des objectifs à la liste ci-dessus, je préfère faire une liste d’objectifs secondaires. Des objectifs que j’aimerai  atteindre/réaliser mais qui ne sont pas aussi essentiels ou urgents que les précédents :

  • INSTAGRAM : Publier plus régulièrement : 3 posts / semaine ; 5 stories / semaine.
  • NICHÉE : Finir d’écrire une série de courriels de présentation que les nouveaux inscrits recevront à après leur inscription | ajouter une option pour choisir le type de courriel que l’on souhaite recevoir (sortie de patrons, sortie de marqueurs, nouvelles du nid, ensemble des courriels).
  • DESIGN : Dessiner le patron pour l’Écheveau Solidaire.
  • DESIGN : Ecrire le patron d’une chaussette tricotée il y a plusieurs années mais jamais publiée.

Côté personnel, j’aimerai finir mon pull. Avec tout le détricotage, me voilà repartie pour le corps complet à tricoter ! En objectif secondaire, j’aimerai finir le pull de cher et tendre OU avancer mon châle Caméo commencé pendant les vacances de Noël. Je verrai une fois mon pull fini si j’ai le courage de m’attaquer au sien ou si j’ai besoin d’un peu de changement !

La question de février

Mon amour de la laine islandaise, quelque soit la grosseur du fil utilisé, ne date pas d’hier et je crois qu’il n’est pas prêt de s’arrêter. Pour l’avoir beaucoup tricotée avec mon pull ce mois-ci, j’aime vraiment cette matière aérienne et pourtant tellement chaude quand il s’agit de tricoter des pulls. Et je ne suis pas la seule car mon époux ne veut pas que j’utilise autre chose que cela pour ses pulls! Quelle est votre composition de fil préférée pour les pulls/gilets/grosses pièces portées quotidiennement? Préférez-vous les fils retordus ou mèche ?

0 FacebookTwitterPinterestEmail

J’aime jouer avec les couleurs, les textures et les formes. Mes patrons sont souvent décrits comme délicats et travaillés tout en étant bien expliqués et faciles à suivre. Je me concentre sur des patrons originaux mais simples car je pense que tous les tricoteurs peuvent utiliser n’importe quelle technique si elle est bien expliquée.

De la même façon qu’un patron bien écrit facilite le tricot, les anneaux marqueurs peuvent nous éviter beaucoup d’heures de prise de tête et nous permettre d’apprécier pleinement le moment de détente qu’est notre tricot. Ceux que je crée sont de forme oblongue pour glisser facilement sur les aiguilles, avec des perles et figurines pleines de couleurs pour mettre du pep’s dans votre tricot.

Devenez mécène!

 

Pourquoi j’ai rejoint Patreon ?

Pour pouvoir partager encore plus de contenu avec vous ! Le tricot et la laine sont une passion qui nous réunit. J’aime par-dessus tout partager mon quotidien, mes coups de cœur et mes avis sur les différents outils/livres/laines avec vous au travers de mon blog et Instagram. Au fil des années, il est malheureusement parfois passé en second plan par rapport au développement de patrons et de nouveaux marqueurs par manque de temps. Votre mécénat me permettrait entre autres de me consacrer plus à l’écriture de nouveaux contenus et tests sur mon blog.

Votre soutien permet aux créateurs à travers le mécénat Patreon d’avoir un revenu fixe ainsi que de payer leurs prestataires et leurs charges plus sereinement. Nous pouvons donc nous concentrer sur le cœur de notre métier : créer et publier du contenu de qualité pour que vous puissiez en profiter au mieux, que ce soit des patrons, des tutoriels ou des articles pour le blog.

 

Qu’obtenez-vous en devenant mécène ?

Chaque mois, je publierai dorénavant quelques articles disponibles en exclusivité pour les mécènes Patreon : un Crash-Test Livre, un Crash-Test Outils, ainsi qu’un Crash-Test Laine tous les deux mois. En plus de cela, je leur propose de participer au choix des différents Pas à Pas publiés pendant le mois en proposant et votant pour les différents sujets de ces tutoriels. Vous pouvez retrouver tous les détails à propos des différents niveaux sur ma page Patreon.

Pour vous permettre de choisir ce que vous souhaitez dans la boutique, tous les différents niveaux de mécénat auront une cagnotte de Plumes incrémentée chaque mois. Ces Plumes sont cumulables d’un mois sur l’autre et utilisables pour acheter tous les produits disponibles dans ma boutique.

Petit bonus : à partir d’aujourd’hui, dorénavant, lorsque vous achetez un patron à travers ma boutique, vous disposez également d’un code envoyé automatiquement vous permettant de l’ajouter à votre librairie Ravelry. 😊

Pour que vous ayez une meilleure visibilité de la correspondance entre les Plumes et leur valeur sur la boutique (100 Plumes = 6 €), voici quelques exemples :
Marqueurs métalliques … 75 Plumes
Patrons de châle … 100 Plumes
Marqueurs perles ou fleurs … 109 Plumes
Marqueurs bouteilles et fruits … 125 Plumes

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mot pour me la poser.

 

Merci beaucoup !

Votre soutien compte énormément pour moi 💛

En devenant mécène vous me permettez de continuer à développer Tisserin Coquet, de vivre mon rêve d’être créatrice à plein temps et surtout de le partager avec vous !


Un de mes objectifs pour l’année 2019 est de publier (enfin!) le livre de chaussettes sur lequel je travaille depuis quelque temps déjà. Les revenus issus de votre mécénat me permettent de me consacrer pleinement à ce grand projet et d’en envisager bien d’autres pour la suite. Merci et à bientôt sur le blog pour suivre l’avancée de ces différents projets ! 😉

Devenez mécène!

0 FacebookTwitterPinterestEmail

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More