Je continue dans ma lancée de tutoriels sur les chaussettes. Après le montage par la pointe, cette fois-ci on va voir comment fermer la pointe de nos chaussettes, à l’aide du grafting Kitchener.

Ce que je vais vous décrire ci-dessous peut autant servir au grafting de pointe de chaussette qu’à n’importe quel grafting utilisant la maille Kitchener, comme par exemple le dessous des bras pour les pulls islandais, ou encore le grafting nécessaire au rabattage de mailles tubulaire.

Le but du jeu est de créer une couture invisible, qui reproduit un jersey endroit. Et qui ne rajoute pas un effet couture que l’on peut sentir de l’intérieur. Je sais pas vous mais je ne connais rien de plus désagréable que de sentir une sur-épaisseur qui vient me chatouiller les orteils dès que j’esquisse un mouvement du pied. Pareil pour le talon.

Kitchener Stitch

Lorsque vous arrivez à la fin du dernier rang de votre tricot, coupez la laine en laissant une grande longueur de fil. Enfilez ce fil dans une aiguille à tapisserie et c’est parti !

IMG_6015_02

L’exemple que vous voyez ici est celui d’un talon “après-coup” (afterthought heel). On remonte les mailles du talon là où il doit être positionné, on tricote le talon en rond en diminuant le nombre de mailles au fur et à mesure. Lorsque la profondeur du talon est bonne, il n’y a plus qu’à fermer !

prep_steps_grafting_tutorial

On place les mailles sur deux aiguilles parallèles (aiguille 1 et aiguille 2) en les répartissant de manière bien équilibrée, avec le même nombre devant et derrière.

A et B. Passer la laine dans la première maille de l’aiguille 1 comme pour la tricoter à l’envers. Passer la laine dans la première maille de l’aiguille 2 comme pour la tricoter à l’endroit.

step_by_step_grafting_fr
Ceci constitue l’étape préparatoire du grafting. Il faut maintenant répéter les étapes 1 à 6 ci-dessous pour sécuriser toutes les mailles.

step_by_step_grafting_tutorial

1. et 2. Passer la laine dans la première maille de l’aiguille 1 comme pour la tricoter à l’endroit et enlever la maille de l’aiguille.
3. Passer la laine dans la nouvelle première maille de l’aiguille 1 comme pour la tricoter à l’envers.
4. et 5. Passer la laine dans la première maille de l’aiguille 2 comme pour la tricoter à l’envers et enlever la maille de l’aiguille.
6.Passer la laine dans la nouvelle première maille de l’aiguille 2 comme pour la tricoter à l’endroit.

Répéter les étapes 1 à 6 jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une maille par aiguille.

Passer la laine dans la maille de l’aiguille 1 comme pour la tricoter à l’endroit et enlever la maille de l’aiguille. Passer la laine dans la maille de l’aiguille 2 comme pour la tricoter à l’envers et enlever la maille de l’aiguille.

Et voilà ! Un joli bout de pied !

Pour résumer, on peut décrire la méthode Kitchener par une petite comptine : endroit, enlever, envers, envers, enlever, endroit.

step_by_step_grafting_fr

Le grafting en vidéo

Retrouvez la vidéo du Pas à Pas Grafting sur ma chaîne Youtube.

 

Technknitting’s grafting, sans “couture”

Je suis une fan absolue de Techknitting. Ce blog m’a sauvé la mise un bon nombre de fois et surtout j’y ai appris une petite demi-tonne d’infos et de perfectionnement de techniques de tricot. Techknitting propose une version sans aiguille à tapisserie, rien qu’avec les aiguilles à tricoter  : An easier way to Kitchener Stitch (also called “grafting seams” or “weaving seams”).

J’ai tenté sa façon de faire mais j’avoue que pour une fois, je n’adhère pas. J’aime trop mes aiguilles à tapisserie et leur petit étui je crois  

Leave your comment

  1. agnes1601 16 juillet 2015 at 18h31 - Reply

    J’aime beaucoup ton explication, car j’ai eu quelquefois des sueurs froides avec ce fameux grafting.

    • Chloé Tisserin Coquet 16 juillet 2015 at 18h53 - Reply

      Merci 🙂
      J’ai eu un peu de mal au début aussi mais je suis assez têtue persévérante donc j’ai fini par vaincre la bête. Je me suis dis qu’un petit tuto en image pourrait aider 😉

  2. Géraldine 8 avril 2018 at 15h16 - Reply

    Bonjour,
    Je suis une adepte des arts du fil et, entre autres, je tricote depuis 44 ans, en suivant des explications, même des points les plus compliqués. Mais Internet est passé par là et je découvre et j’apprends sans arrêt. Ainsi, depuis le début de l’année, je me suis lancée dans les chaussettes grâce au Magic Loop (avant, il fallait des aiguilles double pointe et je n’ai jamais réussi à les utiliser.) J’ai commencé avec un modèle débutant par la pointe. Là, pour ma 3e paire enfin dans une laine à chaussettes, j’ai fait un modèle se terminant par la pointe, superbement grâce à ton tuto Youtube qui est parfait.
    Du coup, je suis arrivée sur ton blog et, comme tu me sembles une grande pro des chaussettes, j’ai quelques petites questions : est-ce que tu bloques les chaussettes ? Si oui, comment ? As-tu des explications pour les magnifiques chaussettes à vagues et jours que tu fermes dans le tuto ?
    Désolée pour ce si long message, mais je ne sais pas écrire sans contexte … ;-D
    Merci d’avance pour ta réponse.

Laisser un commentaire

Related posts