Faux départ

by Tisserin Coquet

Cela aurait dû être un article vous racontant combien ce châle en devenir était joli. Malheureusement ce ne sera pas le cas. Ou en tout cas, pas de la façon dont je l’avais imaginé en filant cette laine.

J’ai testé différentes options. Ma première idée était un grand châle en point mousse. Mais au moment de mettre la laine sur mes aiguilles, nous étions début décembre et en plein Indie Gift-A-Long donc j’ai plutôt décidé de soutenir mes collègues designers et j’ai monté le Ruby on Rails de Christelle Nihoul. C’est un joli grand châle, avec une mer de jersey, une construction intéressante et un peu de dentelle. Je suis tombée amoureuse de ce modèle il y a près de deux ans mais je n’ai toujours pas trouvé la laine parfaite pour le tricoter. Alors j’ai tenté avec ma précieuse filée main.

Mouais. Pas convaincue. Le changement de couleur est trop violent à mon goût. Qu’à cela ne tienne, j’ai défais et essayé de-nouveau. Cette fois-ci en alternant tous les deux rangs entre le fil interne et le fil externe de la pelote.

Je le sentais toujours pas.

Donc j’ai défais. Encore. Et changé de patron. En parcourant l’énorme bundle contenant tous les patrons du GAL, je suis tombée sur le Whitewater Wrap de Amy van de Laar. Avec ses longs rangs de dentelle et mousse, j’étais sûre que ça allait marcher.

Vous avez deviné, j’ai une nouvelle fois défais. Rien à redire aux patrons en eux-même, ils sont bien écrits, intelligents, et feront de très beaux châles un jour. Juste pas avec cette laine.

Mon plan actuel est de tisser cette laine en une immense étole (quelque chose de 40 à 50 cm de large et aussi longue que possible). Je n’ai pas utilisé mon métier à tisser depuis un bon moment mais cela fait partie des choses que j’aimerai corriger cette année. La chaîne sera définitivement blanche ou écrue. Et pour la trame, je ne suis pas encore totalement sûre. Pour le moment, j’envisage d’utiliser un des motifs proposés dans mon livre de tissage favori The Weaver’s Idea Book: Creative Cloth on a Rigid Heddle Loom de Jane Patrick (*) et d’alterner tous les deux rangs ave un fil en mohair (ou quelque chose de ressemblant). On a plus qu’à attendre de voir ce que cela ça donne une fois que j’aurai eu le temps de construire un ourdissoir!

Petit appel à toutes les tisseusses expérientées, que pendsez vous de mon plan? Des conseils pour tisser avec de la filée main?

* Cet article contient des liens affiliés. Cela veut dire que je peux recevoir une petite commission si vous achetez des produits après avoir cliqué sur ces liens mais cela ne vous coûte absolument rien. La promesse que je vous fait ici est de ne pas poster de lien vers des produits que je n'aurai pas personnellement aimé. 

Vous aimerez aussi

2 comments

Knit Spirit 9 janvier 2019 - 11:50

C’est toujours frustrant de faire et défaire mais ça ne sert à rien de faire si c’est pour laisser l’objet terminé dans un coin. C’est une super idée de tisser ce fil, je n’ai jamais testé cette technique mais ça me tente beaucoup. Hâte de voir ce que tu vas faire !

Reply
Tisserin Coquet 10 janvier 2019 - 08:59

C’est exactement mon état d’esprit. Je tricote autant pour le tricot en lui même que pour porter les objets finis. Si je sais que je ne porterai pas, je sais aussi que je ne le tricoterai pas!
Le tissage est étonnamment rapide comparé au tricot je trouve. Les étapes de préparation sont par contre beaucoup plus longues et compliquées à mettre en oeuvre dans de petits espaces, c’est en autre pour ça que je souhaite me construire un ourdissoir 🙂

Reply

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More