[su_tabs][su_tab title= »français »]  Une mauvaise réputation n’est pas toujours méritée. Celle de la laine ne l’est carrément pas du tout. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu ce genre de phrases :

[su_quote]La laine c’est bien mais c’est trop compliqué à entretenir, je préfère l’acrylique…[/su_quote] [su_quote]Une fois, il y a longtemps, j’ai eu un pull en laine. Je l’ai mis à la machine et il est ressorti taille caniche. Depuis, je ne prends plus que du synthétique et je n’ai plus jamais eu de problème ![/su_quote]

Alors, on va mettre les choses d’équerre tout de suite : je suis la super-flemme incarnée. Voilà, les choses sont dites, comme ça pas de secret entre nous. Ce qui veut dire que je passe tous mes tricots à la machine. TOUS. Même ceux sur lesquels j’ai passé des heures et des heures. Même ceux dont j’ai filé la laine. Même ceux qui ont un fil non retordu. Tous, tous !

Pour l’instant je n’ai eu de soucis qu’une seule fois. Mais c’est plus parce que je suis une quiche (et que je n’avais pas mis mes lunettes avant de lancer la machine) et qu’à la place de passer mon pull à 30° cycle laine, je l’ai passé à 30° cycle coton. Moralité : toujours mettre ses lunettes puis lancer la machine. Pas l’inverse !

Pourquoi la laine feutre-t-elle ?

La laine est recouverte d’écailles, un peu comme celle des poissons ou des pommes de pins. De même que la longueur du poil, les écailles varient en nombre et en taille en fonction de la race et de l’espèce de l’animal.

Lorsque ces écailles entrent en contact avec l’humidité, elles s’ouvrent ce qui permet à la laine d’absorber jusqu’à 30% de son poids en eau sans changer des propriétés. Comme vous pouvez vous l’imaginer, si on se met à frotter de la laine humide, les écailles (ouvertes) vont s’entremêler et s’agripper les unes aux autres, au point de devenir solidaires. L’effet macroscopique se traduit par un tissu qui devient compact, dense et « flou ». Ça feutre quoi.
Ce processus est accéléré ou facilité par le savon et les chocs thermiques et c’est donc sur ces deux points là qu’il va falloir être légèrement précautionneux si on veut éviter de se retrouver avec un pull tout compact, qui n’irait même pas à notre petite cousine par alliance de cinq ans et demi.

Comment éviter de feutrer son pull chéri d’amour ?

Super simple :

  1. éviter les chocs thermiques
  2. éviter de trop secouer, agiter, frotter la laine quand elle est humide ou mouillée

Pour éviter les chocs thermiques, on va faire attention à laver et rincer dans une eau à la même température, de préférence tiédasse. Je ne lave en général pas avec l’eau totalement froide, déjà parce que mes mains le supporte assez mal et puis parce que la lessive agit mieux sur une eau légèrement tiède que sur du glaçon liquide.

Lors du lavage, il ne faut pas trop brusquer le doudou. On fait d’abord bien pénétrer l’eau savonneuse dans les fibres en pressant pour enlever tout l’air contenu dans la laine. On papouille un petit peu et on le laisse faire la sieste quelques minutes. On fait ça une ou deux fois de plus et on peut rincer. Pour éviter de déformer les mailles et aussi pour ne pas favoriser de rapprochement indécent entre les écailles, on évite de tordre son tricot lors de l’essorage. Le mieux, reste encore de presser pour supprimer le maximum d’eau, enrouler le tricot dans une serviette et de presser, encore et encore et encore.

Les cycles laines à froid ou 30°C des machines récentes fonctionnent de la même manière : même température pour le lavage et le rinçage, temps de repos entre chaque agitation. Pourquoi se priver franchement ? Surtout que ça évite la corvée de rinçage/essorage  

La preuve par l’exemple

montage_lavage_feutre_textemontage_lavage_ok_texte

Quelle lessive utiliser ?

Je suis un peu maniaque du rinçage, j’ai la peau assez sensible du coup je la protège. Je ne fais en général pas qu’un seul rinçage. Ma moyenne tourne plutôt autour de deux ou trois.

Pour le lavage à la main, j’utilise la lessive Soak. Elle est fabriquée à partir d’ingrédients renouvelables et d’origines végétales, biodégradable, sans phosphate, sans teinture, sons forcément de parfum et qui théoriquement ne nécessite pas de rinçage. Elle a tout pour elle quoi. Vous pourrez en trouver à L’Oisivethé et je suppose aussi dans sa nouvelle boutique de mercerie La Bien Aimée (mais je n’ai pas eu l’occasion de vérifier pour le moment), chez Lil Weasel (la Soak est disponible directement à la boutique, pas sur le site) et sur Laine-et-Tricot.

Pour le lavage en machine, j’utilise des lessives laine/linges délicats. Je choisis à l’odeur et je n’ai pas de marque préférée en particulier. Bon il se trouvé qu’en réalité la Soak est aussi une lessive machine, donc vous pouvez vous épargner d’avoir une deuxième lessive laine. Pour être honnête, cette petite information cruciale n’était pas parvenue jusqu’à mon cerveau. Mais je crois qu’à la fin de ma bouteille de lessive, je n’en rachèterai pas ! Soak un jour, Soak toujours XD

Nan mais là tu nous racontes des craques, tu ne laves vraiment jamais à la main ?

La seule fois où je vais laver un tricot – du commerce ou du fait-main d’ailleurs, je les traite exactement pareil – c’est la toute première fois. Pour laisser les couleurs dégorger. Mais en réalité, je ne fais pas d’exception spéciale pour le tricot sur ce sujet, tous mes nouveaux habits passent systématiquement par un premier lavage à la main. Ça m’évite de me retrouver de nouveau transformée en Schtroumpfette parce qu’un de mes jeans m’a déteint dessus à cause de la pluie par exemple  

Petit bonus de dernière minute : l’entretien de la soie

Cette fois-ci, pas moyen d’y échapper, c’est le lavage à la main obligatoire car la soie perd son éclat lors des lavages machine (je n’ai pas poussé le sujet donc je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi). On ne change pas une équipe qui gagne, le lavage est exactement le même que celui de la laine.

[/su_tab] [su_tab title= »english »]

A bad reputation is not always founded. The wool’s one is… well… totally wrong. I can’t count how often I heard this kind of saying:

[su_quote]Wool is a good thing but it’s a pain in the ass to clean, I prefer acrylic…[/su_quote] [su_quote]Once upon a time, I got a wool sweater. I putted it in the washing machine and when I got it back it was just the perfect size for a poodle. Since then, I only buy synthetic and I got rid of any problem! [/su_quote]

Well, let’s get things straight: I an utterly lazy woman. There, my secret is out. And this means, I wash ALL my knitted items in the washing machine. ALL. Even those which took me so manyy hours to knit. Even those with hand-spun yarn. Even those with single-ply yarns. All of them!

This only get me into troubles once. But it’s basically because sometimes my brain just suck (and I wasn’t wearing my glasses) and my sweater went into a cotton 30°C cycle instead of a wool30°C one. Note to self: always find and wear glasses first and then load the machine. Not the opposite!

Why does the wool felt?

If you look at a wool fibre in a microscope, you will see that it’s covered of scales, like fish or pine cones. The length of fur depends of the breed of the sheep, so does the size and number of scales. When those scales go wet, they open which allows the wool to suck up water to 30% of its weight without loosing its proprieties.

As you can imagine, if you rub the wool when the scales are open, they will mingle and grasp onto each other. The macroscopic effect is a denser, more compact and “blur” fabric. Well, felt.

This process is boosted by soap and thermal chocks; this are the two critic point you want to be careful of if you don’t want to felt your sweater and get a down sized one which will not even be large enough for your 5 1/2 years old cousin by marriage.

How to avoid felted you beloved sweater ?

Easy-peasy:

  1. avoid thermal chocks
  2. avoid to shake, mix, twist, scramble the wool when it’s still wet

To avoid thermal chocks, you will wash and rinse with a lukewarm water. I usually don’t hand-wash in cold water. First because my hands are highly temperature sensitive and also because washing liquid works better in a tepid water. When you’re washing it, don’t stress your loved one too much. First, let the water enter the fibre and squish it a little bit to remove all the air. Play a bit with it, and then let it rest a few minutes. Do this a couple of times and you can rinse. To avoid any distortion, do not twist it to remove the water. Just press it. And then roll and press it into a towel. And press, again and again and again.

Recent washing machine have special cycles for wool. They work just as I described above: same temperature in the washing and rinsing, rest time between every movement.Why to bother honestly? Btw, rinsing/spin drying is included in the package.  

Pictures are the best living proof

montage_lavage_feutre_texte montage_lavage_ok_texte

Which washing liquid to use?

I’m kind of a rinsing-freak. I have a sensitive skin and I intend to protect it. I usually don’t rinsing only once. My average is more around two or three.

For hand-washing, I use Soak. It’s made from renewable and plant ingredients, biodegradable, phosphate free, dye free, it can be perfume free and theoretically does not need to be rinse. What more to ask? You will find it at L’Oisivethé and I guess also in Aimee’s new shop La Bien Aimée (but I did’nt have the chance to check it right now), at Lil Weasel (in the IRL shop) and in Laine-et-Tricot website.

In my machine, I use classic wool soap liquid. I don’t have a favourite brand, I just choose the smell. Actually the Soak can be use in the washing machine, if you want to buy only one detergent, buy this one. I don’t know why this little bit of information didn’t reach my brain but I don’t think I will buy regular soap again when my bottle ends! Soak lover one day, Soak lover forever!

Well, you’re just us telling bullshit here, you really never hand-wash?

The only time I will hand-wash knits – hand-knits or store-bought, I’m doing the exact same thing to both – it the first time. To let the colours bleed. But, it’s not a special treatment. I’m doing this for all of my new clothes. Everything goes through a first hand washing. It’s avoinding me to turn (again) in Lady Smurf because it’s too wet outside and my new jeans is bleeding on me  

Last minute bonus: what about the silk?

Well, I have no good news for you here, hand-washing is a necessity here. Silk is going to be less silky if you’re machine washing it (don’t ask why, I didn’t do extensive researches on the subject but it’s a common understanding). You don’t change a winning team, my washing advice here is exactly the same as the one for wool. [/su_tab][/su_tabs]

Leave your comment

  1. agnes1601 13 mai 2015 at 20h40 - Reply

    C’est que c’est une remarque que l’on entend encore fréquemment, que la laine est difficile à entretenir. Je passe tous mes projets laineux à la machine à 30 ° cycle laine et je n’ai jamais eu de soucis et ça fait un bail que je tricote.
    Bonne soirée
    Agnès

  2. Litchi 14 mai 2015 at 10h06 - Reply

    Perso, je lave toujours en machine aussi (mode laine 30°, évidemment) et, sauf quand je veux bloquer de la dentelle, je lance même un tour d’essorage à fond les ballons après pour enlever autant d’humidité que possible et ça sèche beaucoup plus vite 🙂

  3. […] y a quelque temps déjà je vous présentais mes conseils pour entretenir vos tricots (ici). Je vous y détaillais pourquoi la laine feutre, mon secret pour passer tous mes tricots à […]

  4. lescollectionsdeprune 20 mars 2017 at 17h21 - Reply

    Merci pour tes conseils , ça va m’être très utile!

  5. […] y a quelque temps déjà je vous présentais mes conseils pour entretenir vos tricots (ici). Je vous y détaillais pourquoi la laine feutre, mon secret pour passer tous mes tricots à la […]

Laisser un commentaire

Related posts