Ma garde-robe capsule faite-main

by Tisserin Coquet

Si vous êtes abonné à la Nichée du Tisserin ou à ma page Patreon, vous m’avez sûrement déjà entendu parler de ma garde-robe capsule faite-main. Cette idée a commencé à me trotter dans la tête depuis déjà quelques mois après avoir regardé honnêtement le contenu de mon placard et fait le point sur ce qu’il contenait, ce que je mets réellement et surtout ce qui reste sur mes étagères toute l’année.

Nous n’achetons pas beaucoup d’habits, et nous tentons de les utiliser le plus longtemps possible. La moitié de mes hauts ont plus de cinq ans. Voire même de cinq à dix ans je pense. Et la grande majorité d’entre eux sont devenus transparents et ont perdu leur forme originelle au fil des ans et des lavages. Mais je les porte malgré tout, que ce soit à la maison ou sous des pulls. Le problème se pose plus crucialement lorsque je souhaite porter un gilet. Je n’ai pratiquement aucun haut dans une condition assez correcte pour être visible.

Je doit bien l’admettre, je déteste faire les magasins pour acheter des vêtements. C’est une vraie corvée pour moi. Passer des heures dans des magasins de laine/tissu/livres/fournitures créatives ou de bureau est par contre une jolie perspective. Combiner le plaisir de coudre et la nécessité de renouveler ma garde-robe en la créant de mes mains sera ma façon d’acheter des vêtements !

My Handmade Capsule Wardrobe Experiment | Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash

Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash

Coudre des vêtements à la machine n’est pas mon point fort. D’autant plus que cela demande beaucoup d’énergie de d’espace. Je n’ai pas (encore, #lifegoal) d’espace dévolu à la couture et à chaque fois que je souhaite coudre le moindre petit bout de tissu, il faut que j’enlève L’INTÉGRALITÉ de ce qui est sur mon bureau pour l’utiliser comme table de couture. Et faire le contraire dans l’autre sens quelques heures après lorsque j’ai fini. Ce qui typiquement me prend 30 à 50 minutes au total à chaque fois. Pas vraiment attrayant, n’est-ce pas ?

Une des choses que j’aime à propos du tricot est sa portabilité. On peut être bien installé au fond de son canapé et tricoter tranquillement, en s’arrêtant lorsqu’on en a besoin, sans avoir à déménager toute la maison à chaque fois. Je trouve également que le mouvement répétitif des mains et des doigts est très relaxant, à la limite de la méditation. Sachant cela, j’ai continué à chercher un moyen de coudre des vêtements sans que ce soit prise de tête une fois que j’aurai sélectionné les patrons qui m’intéresse. Et un jour je me suis dis qu’après tout, je pouvais les coudre à la main !

Je sais, cela semble un peu dingue comme idée, mais je pense qu’au fond cela s’aligne très bien avec le but global de ce projet, non ?
Moins consommer, faire et porter plus.

 

Devenez membre de la Nichée du Tisserin pour recevoir les Nouvelles du Nid une fois par mois ainsi que les annonces des nouveautés, des réductions exclusives, l'accès à la librairie de printables gratuits et une chance de gagner chaque nouveau patron lors de sa publication.

En cliquant ci-dessus, vous acceptez de vous inscrire à ma lettre d'information.
Je ne partagerai jamais vos information avec une tierce partie.

Vous aimerez aussi

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More