Féline de Le Chat qui Tricote

by Tisserin Coquet

Ayant eu une session d’ateliers chez Le chat qui Tricote ce mois-ci j’ai été un peu biaisée au moment de choisir la laine à vous présenter ce mois-ci, il faut bien l’admettre. Leur gamme fingering Féline est un de mes vrais coups de cœur depuis que je l’ai testé il y a maintenant plusieurs années, d’autant plus que je peux vous faire un vrai retour d’expérience sur la durée car certaines de mes pièces tricotées avec ont maintenant plus de trois ans.

 

A propos de la marque

Derrière Le Chat qui Tricote se cachent deux sœurs Camille et Mathilde et un chat Mimis. L’aventure du Chat a commencé il y a déjà quelques années, lorsque Camille a ouvert une boutique en ligne. Elle proposait des laines difficilement trouvables en France comme The Uncommon Thread et surtout sa propre gamme teinte à la main.

Mathilde a depuis rejoint l’aventure et elles ont ouvert leur boutique et salon de thé à Aix-en-Provence où vous pouvez retrouver l’ensemble des fils du Chat qui Tricote y compris leurs cordes de macramé, des fils d’autres marques, et de la mercerie spécialisées pour le tricot, le crochet et le macramé.

L’autre facette de la boutique est son salon de thé et ses gâteaux ou quiches à tomber par terre. Un vrai régal pour les papilles dont vous pouvez profiter tout au long de la semaine et le jeudi soir au cours d’une soirée tricot. Rien que pour ça je tenterai bien de les convaincre de déménager la boutique plus près de chez moi mais je crois que c’est peine perdue !

La Féline du Chat qui Tricote est un fil fingering par excellence. Pour mémoire, voici ses caractéristiques :

  • 100% Mérinos superwash, retordu
  • 400 m (440 yds)
  • 30 mailles x 40 rangs = 10 x 10 cm (4 x 4″) | 2.25 – 3.5 mm (US 1 – 4)
  • Conseils d’entretien : lavage en machine cycle laine à froid ou linge délicat, sécher à plat, alterner les écheveaux tous les deux ou quatre rangs.
  • Note : teint à la main en France par Camille et Mathilde

 

Le test

Quoi de mieux pour un test de solidité que des chaussettes portées pendant plusieurs années ? Cela tombe bien, mes Gliding Birds l’ont été beaucoup depuis ces trois derniers hivers et vont nous permettre d’avoir un vrai test de résistance.

Les filles du Chat font attention à ne pas sur-saturer leurs laines et celles-ci dégorgent très rarement. Je pré-lave toutes mes chaussettes au savon de Marseille, pour frotter en particulier les bouts de pieds un peu noirs que l’on peut avoir dans certaines chaussures. C’est également un bon test pour voir si les couleurs dégorgent et je peux vous dire que la Féline ne bouge pas au niveau de la couleur. Ni maintenant, ni les premières fois.

Pour ce qui est de l’élasticité de la laine au fur et à mesure des années, j’en suis extrêmement contente. La chaussette ne s’est pas détendue ni rétrécie et me va toujours aussi bien. Et comme vous pourriez le voir sur les photos de ma paire dans son état actuel si j’avais réussi à remettre la main dessus, elle a un peu feutré sur le talon mais je n’ai pour le moment pas de trou dans mes chaussettes. Après trois ans d’usage intensif, c’est un vrai bon point !

 

Mon opinion

Même si je ne vous ai parlé que de chaussettes pour le moment,  la Féline se plie en vérité à toutes vos envies. Mitaines, bonnet, châle, pull, gilet, elle est vraiment polyvalente.

Le bonnet et les mitaines Gliding Birds complètent la collection Gliding Birds commencée avec les chaussettes. Utilisant le même motif, je l’ai adapté pour le transformer en bonnet slouchy et en petite mitaines. Le tout en utilisant seulement un écheveau pour la paire de chaussettes et un écheveau pour les autres modèles.

Elle s’allie également très bien à une autre laine, la preuve en direct avec le modèle Brioche for Teatime. Utilisée pour tricoter du point brioche, son élasticité et son drapé sont mis à contribution pour rendre ce châle bien douillet et confortable à porter. Je suis connue pour bloquer drastiquement mes tricots. Ce qui n’a pas manqué avec ce châle qu’il faut bloquer assez agressivement si l’on veut obtenir la forme de demi-lune complète. Et je suis ravie de vous dire que la laine l’a très bien supporté.

Mon dernier né utilisant la Féline est le col Hanging Gardens. Encore une fois beaucoup de dentelle et de torsades ce qui pourrait être un peu délicat sur une laine un peu plus fragile que la Féline. Encore une fois, grâce à son drapé, la détente de la dentelle compense bien la tension des torsades et le col se bloque aux dimensions voulues sans trop forcer.

 

Le mot de la fin

Vous l’avez compris, j’aime beaucoup cette laine. Et je suis honorée d’avoir pu participer à la création de certains de ses coloris comme Terre Givré créé tout spécialement pour la Box d’Hiver de janvier dernier.

PS: Je vous ajoute les photos de la paire de Gliding Birds dès que je la retrouve. En attendant il va falloir me croire sur parole !

 

Liens utiles

Vous aimerez aussi

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More